lundi 4 juin 2007

Le coup de gueule du lundi : à bas l'effet mode de l'écolo-bio !


Dragonfly
Originally uploaded by
InSectHunter

Bon, forcément, il a fait beau hier, j’étais tranquille à admirer la copulation des libellules au bord d’un lac paisible au fin fond du Perche et aujourd’hui, je suis au bureau, à Paris, a supporter les problèmes d’égo de mes collègues… De quoi mettre n’importe quel Homo sapiens de méchante humeur…


En surfant un peu sur différents sites d’infos sur l’écologie et le développement durable, je tombe, par hasard, sur un petit post de TreeHugger sur le CAT, le Centre for Alternative Technology. Ce centre, situé au Pays de Galles, a pour but d’explorer et de démontrer des nouvelles façons de vivre écologiques et durables. Très sympas, ils offrent dés informations et des formations dans des domaines aussi variés que l’agriculture biologique, la construction écolo, les

énergies renouvelables et tutti quanti… hum, pas mal on dirait ! En plus on peut visiter le centre ou leur poser des questions. Je poursuis ma lecture et … enfer et stupéfaction ! Ils existent depuis 1973 !


Ha ha ha ! Lovelock aussi a lancé son Hypothèse Gaïa dans ces années-là ! Les premiers écolos ne sont pas nés avec Al Gore et son film mais bien avant. Même s’il y avait une forte proportion de chevelus-barbus-babas-cool, les théories tenaient la route et les scientifiques avaient déjà tiré des sonnettes d’alarme… Or, ce n’est qu’aujourd’hui, avec l’arrivée en masse des bobos à Belleville, que l’on voit un réel engouement pour les problématiques autour de l’écologie et du vivre mieux (j’en veux pour preuve une enquête sur les consommateurs de produits bios, qui nous montre que maintenant c’est monsieur et madame tout-le-monde qui mange bio et recycle ses déchets…). Ce qui me fascine dans tout ce branle-bas-le-combat des médias et autres publicitaires, c’est qu’en fait l’idée même de l’écologie est tout bêtement recyclée ! Débarrassée de ses connotations beatniks, aseptisée au goût du jour, l’écologie devient un must-have du citoyen lambda… Vous me direz, le recyclage c’est la base de l’écologie …


Remarquez tout de même que si madame achète bio et roule à vélo, monsieur n’a tout de même pas pu s’empêcher d’acheter le dernier 4x4 (polluant) qui fait fureur chez les vieux-cadres-fatigués-m’as-tu-vu… En psychologie on appelle ça la dissonance cognitive... Ne sommes-nous pas tous un peu dissonants à maintenir tous nos comportements à risques alors que nous en avons pleinement conscience ? Parfois, en relisant Lovelock, ou en admirant la danse amoureuse des libellules, je me demande si finalement nous ne cherchons pas à faire disparaitre notre propre espèce pour assurer la pérennité de notre Gaïa… Ou comme un cancer, ne détruisons-nous pas notre hôte malgré le fait qu’avec lui nous disparaitrons aussi ? C’est un peu la fable du scorpion et de la grenouille finalement.


Mais pourquoi tant de pessimisme ! Le dimanche midi, attablés devant quelques spécialités fromagères du cru et un bon vin, après un débat sur le réchauffement climatique et la prochaine période glaciaire qui risquait d’avoir raison de nos vins de Bordeaux, la conclusion a été : reprenons donc un bout de frometon et un verre de jaja, qui sait si on pourra encore en profiter demain… Finalement, c’est pas si con… Je m’en vais donc prendre de ce pas un déjeuner parisien digne de ce nom !

0 commentaires:

Météo


Archives du blog