mercredi 6 juin 2007

Les douaniers biélorusses taxent les voitures sans capote

Vu dans Courrier International :

7 juin 2007
Les douaniers biélorusses taxent les voitures sans capote
Tout Polonais passant la frontière biélorusse doit avoir à bord de son véhicule non seulement une trousse de secours, mais aussi… des préservatifs. Faute de quoi les douaniers n’ouvrent pas la barrière. “Pourquoi est-ce que j’aurais besoin de capotes ? Je ne viens pas ici pour le sexe”, fulmine Marcin Zlotnicki, un routier polonais. “Comme si ça ne suffisait pas de devoir payer des pots-de-vin en permanence !” Tout le monde n’est pas au courant de ces pratiques douteuses. Beaucoup croient qu’il s’agit d’une blague. Pourtant, cela n’a rien de drôle. Le prêtre Piotr Mrozik, lui, n’a franchement pas ri. “Imaginez la tête du vendeur à la station à essence quand je suis arrivé, avec mon col blanc, et que j’ai demandé des Durex. C’était affreusement gênant”, s’indigne le prélat, qui se rendait dans une église polonaise en Biélorussie. Les douanes biélorusses démentent l’existence de telles pratiques, mais de nombreux Polonais se sont plaints. “Ce doit être une rumeur, mais le cas échéant, je ne manquerai pas d’intervenir”, assure, quant à lui, le consul biélorusse en Pologne, Aleksander Koncki.

0 commentaires:

Météo


Archives du blog