lundi 17 décembre 2007

Coopération et prédation : les orques en Antarctique

Une petite vidéo d'Ingrid Visser et de son équipe sur la technique dite de "la bascule" des orques en Antarctique, technique que j'avais brièvement décrite dans mon mémoire sur les stratégies coopératives des orques.

Les orques sont présentes dans toutes les mers du monde et ont su adapter leurs techniques de chasse aux proies qu'elles pourchassent. Selon les région les proies et les techniques sont très différentes, mais toujours efficaces.

Végétariens et âmes sensibles, s'abstenir !


4 commentaires:

Nicolas a dit…

Mon âme végétarienne a voulu voir ce film, résultat: j'ai été assez horrifié. Cela me servira de leçon, la prochaine fois, je suivrai peut-être ton conseil en choisissant de m'abstenir! :-)

Loutron Glouton a dit…

Il ne faut pas être horrifié. Contrairement aux hommes, la majorité des animaux ne tuent que pour se nourrir et de façon sporadique. Ils régulent ainsi le nombre de proies et évitent les conséquences dramatiques de la surpopulation de certaines espèces. La Nature est bien faite et s'équilibre parfaitement, seule l'intervention malheureuse de l'Homme perturbe ses cycles. Je trouve au contraire que nous devrions nous inspirer de ces animaux qui s'assurent de ne jamais trop consommer afin de maintenir cet équilibre fragile. Il y a beaucoup de leçons à tirer des relations prédateur/proie. Nous sommes nous-même au sommet de la chaîne alimentaire et honnêtement à force de nous détacher de notre alimentation et de ses origines, nous développons bien trop de pathologies et consommons à outrance des aliments pour lesquels nous devrions avoir du respect. Les peuples de chasseurs-cueilleurs avaient du respect pour ce qu'ils mangeaient car ils en connaissait le prix, comme ces pêcheurs qui honoraient le poisson car chaque année la mer emporte certains des leurs. Le simple fait de se fatiguer à cultiver un potager fait que l’on apprécie bien plus les fruits et les légumes que l’on en tire.

Sylvain a dit…

Harper, démission ! Harper, démission !

Nicolas a dit…

Merci beaucoup de toutes ces informations concernant l'équilibre de la Nature et concernant tout le respect qui est vital pour maintenir cet équilibre. En même temps, je rêve bien sûr d'un monde où la Nature n'aura plus jamais recours à des comportements carnivores.

Météo


Archives du blog