samedi 16 août 2008

Ma vie avec les vers

Suite aux multiples questions que j’ai reçues à propos du lombricomposteur, quelques explications s’imposent :-)

Question : C’est gros comment un composteur?

Réponse : Ben gros comme une grosse boîte de rangement ikea pour le mien, plus petit et plus simple que le « Can-o-worms » vendu chez
Vers-la-Terre. Le mien tient parfaitement sur mon petit balcon urbain.


Notez le couvercle en-dessous pour recueillir le « worm tea » et les trous d’aération sur les côtés, il y a aussi des trous d’aération en-dessous (pour laisser s’écouler le « jus ») et un couvercle sur le dessus, pour laisser un peu d’intimité aux vers et ne pas attirer pêle-mêle les ratons-laveurs, les insectes nuisibles, les mouches, les écureuils ou les coyotes. Composter c'est aussi prendre des risques face à la nature farouche et hostile du milieu urbain !

On peut se fabriquer son composteur soi-même : les explications sur econo-ecolo.

Q. C’est dur à entretenir des vers ?

R. Pas tellement, une fois installés au frais dans leur boîte, du moment qu’on les nourrit environ une fois par semaine et qu’on les arrose régulièrement, ils sont contents ! Seules choses qui pourraient nuire aux vers : la chaleur excessive, le froid excessif, trop d’eau (ils se noieraient les pauvres !) ou trop de nourriture acide comme les agrumes. Si vous partez en vacances, nourrissez-les une bonne ration et trouvez une bonne âme pour les arroser de temps à autre. Cet hiver, mes vers seront sous l’appentis à l’arrière de notre maison, et si la température baisse de trop, je mettrais la boîte dans un gros carton avec du papier journal pour isoler du froid. Pour les amuser, on peut aussi leur mettre des "jouets" comme un gros noyeau de mangue ou d'avocat, pour qu'ils fassent des trous et se sentent chez eux. (on ne rigole pas dans le fond là-bas, l'élevage de vers est une affaire sérieuse!)

Q. Ca mange beaucoup ? Est-ce qu’on peut tout leur donner à manger.


R. Là ça devient un peu plus compliqué. Non les vers ne mangent pas tout et il ne faut pas trop leur donner à manger, sinon ils ne suivent plus, la boîte sent mauvais et vous serez envahis de mouches genre drosophiles (vous savez ces affreux moucherons qu’on trouve dans les fruits l’été et qui sont les cobayes préférés des généticiens en herbe…)

Donc, au début, la première semaine, on leur donne environ 1 litre de nourriture, la deuxième semaine 2 litres et à partir de la troisième semaine on peut monter à trois litres. Si vous êtes une famille nombreuse mangeant beaucoup de fruits et de légumes, mieux vaut investir dans deux ou trois boîtes de vers pour répartir vos déchets.

Ensuite, la bouffe, il faut la découper un peu, histoire de leur prémâcher le boulot. Pas question de mettre une carotte pourrie entière, il faut la découper un peu.

On peut leur donner des fruits et des légumes, des épluchures, le contenu du filtre à café (avec le filtre s’il n’est pas blanchi), les sachets de thé (à condition d’enlever les agrafes qui pourraient blesser les vers), des coquilles d’œufs écrasées, des déchets verts du jardinage (en quantité raisonnable), les sachets en papier kraft (éviter le papier glacé des magazines) et certains cartons, à condition de les déchirer en petits morceaux.

PAS de trucs cuits, de produits laitiers, de grains (pain moisi…), pas de litière de chat, pas trop d’agrumes (trop acides), sauf si vous ajoutez un peu de poudre de calcaire (on en trouve facilement en jardinerie) qui servira à corriger l’acidité.

Q. Est-ce qu’il n’y a pas un risque de surpopulation ?


R. Et oui, les vers ne font pas que manger et occasionnellement ils vont faire des petits. Pas de panique, tous les 4 à 6 mois, au moment de récolter le compost, vous procéderez à une récolte des vers et vous séparerez la population grossièrement en deux. Ensuite, vous pourrez avoir deux boîtes, ou en donner à des copains ou si vous êtes à Vancouver, vous pourrez faire don de vos vers en trop à CityFarmer, qui les remettra à des écoles pour les programmes de sensibilisation au compostage.


Il existe plusieurs techniques pour séparer les vers du compost. Je ne les ai pas encore testées mais je ferais un post là-dessus dans quelques mois pour vous faire part de mes impressions.


Q. Le « wormtea » est-il vraiment un bon fertilisant pour les plantes ?


R. Excellent ! A condition de le diluer à 1 pour 10 dans de l’eau avant d’arroser vos plantes avec. Pour récolter le jus, rien de plus simple, j’utilise une poire à sauce et je transfère le jus dans une bouteille vide pour le conserver. J’ai recyclé des vieux « gallons » de lait et des bouteilles de jus de fruit pour conserver mes mélanges maison pour le jardin, que ce soit le « worm tea », mon insecticide maison ou le fongicide contre l’oïdium.





Les outils du lombricomposteur : la griffe de jardin pour soulever la litière et glisser la nourriture, la poire à sauce pour récolter le « worm tea » et le livre «

Worms eat my garbage », le best-seller de Mary Appelhof, qui explique tout ce qu’il faut savoir pour élever des vers !



Le programme d'encouragement au compostage de la ville de Vancouver : pour participer à un atelier de lombricompostage, récupérer un composteur et des vers, le tout pour 25$, appelez le 604-736-2250.

3 commentaires:

Marie a dit…

Argh! I need a translation!

Jean-Marc a dit…

Hi Marie,

Google can help you to translate the page.

It's not perfect, but it helps.

http://translate.google.ca/translate?u=http%3A%2F%2Forcaeyes.blogspot.com%2F2008%2F08%2Fma-vie-avec-les-vers.html&sl=fr&tl=en&hl=fr&ie=UTF-8




Elo, comment as-tu procédé pour la séparation de tes vers? Je vais probablement devoir y procéder à mon tour, mais je ne suis pas certain de la meilleure approche.

JM

Loutron Glouton a dit…

Bonjour Jean-Marc,

C'est promis je ferais un post complet sur la séparation des vers. La première fois je l'ai fait à la main, poignée par poignée de compost. Mais on m'a aussi dit de simplement laisser les vers sans manger pendant 3 semaines, puis de mettre un de ces petits sacs à oignons (filet) avec un beau morceau de fruit, d'attendre un ou deux jours et normalement tous les vers auront convergé dessus. Je ne suis pas sure de la fiabilité de cette technique mais ça vaut le coup d'essayer ;-)

Météo


Archives du blog