dimanche 2 novembre 2008

Cuisiner avec son geek: tarte minute au kale et saumon Cooking with your geek: kale and salmon minute pie

Le geek, c’est bien connu, préfère se nourrir de nourritures louches fournies par tout service que l’on peut contacter par téléphone, ou mieux encore en tapant /pizza sur son clavier lorsqu’il joue à son jeu favori en ligne. Le geek Vancouvérite alternera sans pitié aucune entre sushis (à emporter) et burger (le menu avec les frites et le coca). Vivre avec un geek n’est pas toujours de tout repos pour le gourmet ! Heureusement, lorsqu’on lui présente de la bouffe digne de ce nom, le geek se laisse parfois amadouer et appréciera à sa juste valeur un bon repas. J’en connais certaines qui font des ateliers cuisine avec les touts-petits, moi je fais atelier cuisine avec mon geek.

Donc, ce weekend, vu la propension du ciel à nous déverser des baquets d’eau sur la tête, le geek et moi avons fait de la cuisine.

Des cookies pour commencer (le geek adooorrrreee les goûters). Facile, il a roupillé sur le canap’ pendant tout le processus et n’a daigné ouvrir l’œil qu’une fois les douceurs agitées sous son nez. Une fois mis en appétit, et après une petite promenade le long de la mer, à admirer les couleurs hallucinantes de cet après-midi de novembre, le geek était enfin prêt à enfiler son tablier, à poser son pc sur le comptoir de la cuisine et à cuisiner.




Le défi du jour : nous préparer une tarte salée pour le repas du soir ! Nourrir le geek de légumes verts est un challenge. Le mieux est encore de planquer le légume vert dans une tarte. Pour rendre la chose moins difficile à avaler (mais si c’est bon les trucs verts !), le mieux est d’impliquer le geek dans un atelier cuisine festif et rigolo. Heureusement pour moi, la technologie tupperware et Véro sont venues à mon secours avec leur pâte à tarte minute ! En gros, tu mets tous les ingrédients dans un tupperware, tu le fermes et chica chica chica chi aie aie aie, tu joues des maracasses avec. Le geek s’est donc éclaté. (Lecteur, je ne posterai ici point de photo, le geek a sa dignité quand même). Pendant que je faisais caraméliser les oignons et les poivrons, il s’est emparé avec respect du rouleau à pâtisserie pour étaler la pâte. Miracle des ateliers « je mets les mains dedans », il a réussi à produire une pâte à tarte impeccable. Sur laquelle j’ai étalé mes oignons et mes poivrons caramélisés, une couche de « kale » que j’avais précuit avec une pincée de bicarbonate de soude, et une couche de saumon sauvage en boîte. Pendant ce temps, le geek s’est lancé dans la production de l’appareil à tarte avec quelques œufs, de la crème sure et une pincée de muscade. S’étant acquitté brillamment de cette difficile tâche, il a ensuite versé l’appareil sur la tarte, saupoudré le tout d’un peu de parmesan et enfourné la tarte. Le résultat le voici :



Et comme il restait un peu de pâte à tarte, nous avons fait en plus des mini-tartelettes aux pommes en ajoutant à la pâte un peu de compote maison et des petits quartiers de pomme :



Morale de l’histoire, il n’est jamais trop tard pour initier un geek à la cuisine. Si tu en doutes encore lecteur, tu peux aussi te reporter aux cours de cuisine « Mange mon geek », mais je ne te garantis pas le résultat.




The geek, it is well known, loves to satiate himself with any food you can order over the phone, or better still, by typing /pizza whilst plating his favorite online game. The Vancouverite geek will alternate take-away sushi and burgers (the fries and coke combo). Living with a geek is not always easy for the gourmet! However, when presented with edible food, the geek will sometimes mellow and will appreciate a good meal. I know some beautiful ladies who organize cooking workshops with the wee little ones. I, on the other hand, do cuisine workshops with my geek.

So this weekend, with buckets of rain pouring over our heads, we set out to cook.

Cookies for a starter. (The geek looooovvves cookies) That was easy enough. The geek slept on the couch throughout the whole process, only opening an eye when the delicacies where put under his very nose. Once his appetite open, and after a long walk along the beach, he was ready to put on his apron and set off to cook, his laptop on the kitchen counter.




Today’s challenge : prepare a pie for tonight’s suppers ! Feeding green veggies to a geek can be quite a feat. The best way is to hide the veggies in a pie. To make things easier to swallow ( green veggies do taste good !) the best is to get the geek to participate in a fun and festive cooking workshop. Luckily for me, the tupperware technology and Vero came to my aid with their “one minute easy pie crust”. You put all the ingredients in a tupperware container and chica chica chica chi aye aye aye, you play the maracas! The geek had a lot of fun (Reader, I will not post any pictures here, the geek still has some dignity left). While I was caramelizing onions and peppers, he grabbed the pastry roll and laid out the crust. Miracle of the “hands-on” workshop, the geek managed to produce a perfect crust. I then added to the crust a layer of caramelized onions and peppers, a layer of kale I had precooked with a pinch of baking soda and a layer of wild salmon from a can. At the same time, my geek mixed a couple of eggs, some sour cream and a pinch of nutmeg. After brilliantly succeeding in this task, he poured the mix onto the pie, sprinkled some parmesan and put the pie in the oven. Here is the result of his efforts:




And since there was some pie crust left over, we made some mini apple pies with a dab of homemade applesauce and bits of apple:



Bon appétit!

0 commentaires:

Météo


Archives du blog