lundi 9 février 2009

Autopartage à Vancouver - Car sharing in Vancouver

Après un an et demi sans voiture, mon geek vient de décrocher le sésame magique, son permis de conduire canadien. Avec le précieux bout de plastique, nous avons pu nous inscrire à une coopérative d’autopartage : la Co-operative Auto Network. Avec ce système, nous ne possédons pas de voiture personnelle mais nous avons accès à un large parc de voitures et de camions dans la ville. Comme nous ne nous servons pas d’une voiture tous les jours, ça limite les frais d’assurance et d’entretien et surtout ça limite notre impact écologique puisque nous partageons notre voiture avec tout un tas d’autres personnes.

C’est très pratique puisqu’il nous suffit de réserver la voiture quand nous en avons besoin par Internet. Ensuite, munis d’une petite clé, nous ouvrons le compartiment où sont cachées les clés du véhicule avant d’utiliser un espèce de bip pour débloquer le démarrage. Tous les mois nous recevons une facture basée sur le kilométrage utilisé, les voitures sont entretenues et assurées. La coopérative est un organisme à but non-lucratif, créée par des usagers. A Vancouver il existe un autre organisme d’autopartage : Zipcar.


C’est aussi une façon de repenser nos déplacements. À l’échelle canadienne, où la voiture est reine, il est encore possible de faire pas mal de déplacements en transports en commun (à condition de vivre en ville, plutôt vers le centre). Sinon nous avons nos deux vélos (qui n’ont, c’est vrai, pas beaucoup servis cet hiver pour cause de flemmingite aigue) et sinon nos pieds ! Nous faisons pas mal nos courses à pied (la superette est au coin de la rue) et pour le gros des légumes et des fruits, nous nous faisons livrer par SPUD tous les mercredis. En limitant ainsi nos déplacements hebdomadaires, nous réduisons d’autant notre empreinte écologique, même si en riches citadins, nous consommons et polluons bien plus que certains autres habitants de la planète.

Les sociétés d’autopartage se développent de plus en plus dans les grandes villes comme Communauto à Montréal ou encore en France, à Rennes, à Bordeaux ou encore à Lyon. En France il existe un site, France Autopartage, qui recense tous les organismes du pays.



After a year and a half without a car, my geek finally obtained his Canadian driver’s license. With the precious card, we managed to sign up for car sharing at the Co-operative Auto Network. With this system, we do not own a personal car but share a large group of cars and trucks across the city. Since we don’t use a car everyday it saves us a lot on insurance and maintenance. It also limits our ecological footprint since we actually share our car with a whole bunch of people. It’s pretty practical since we can book a car anytime through the Internet. Then, with a small key we received, we just open up the hidden compartment on the car to retrieve the keys of the vehicle and use a sort of beeper to unlock and start the car. Every month we get a bill based on the number of kilometers we used, all the cars are maintained and insured. The co-op is a not for profit organization that was created by users. In Vancouver there is also another car sharing system: Zipcar.


It’s also a way to rethink our ways of commuting. At the canadian level, where cars seem indispensable, it is still possible to do a lot of things using the public transit system. (As long as you live in the city, close to downtown) Otherwise we also have our bikes (although we did not use them that much this winter, mostly because we are lazy) and our feet! A lot of our groceries can be down close to our home, on foot and we get most of fruit and vegetable delivered every week by SPUD. By limiting our weekly commutes we do reduce our carbon footprint, even if as rich western urban people we still pollute and consume a lot more than many others on this planet…

Car sharing is becoming more and more popular in many major cities. For example there is Communauto in Montreal and France has a website that lists all the car sharing facilities across the country.


Crédits photographiques/Photo credits: Mute* on Flickr

3 commentaires:

autolibre.com a dit…

Bonjour,

France Autopartage ne rassemble qu'une partie des opérateurs en France.
Vous pouvez retrouver la liste complète sur autolibre.com le portail indépendant de l'autopartage en Franceourchon

Olivier de Montréal a dit…

Très utile! Merci

Je me demandais s'il existait l'équivalent de Communauto près de Genève... je vais aller chercher ça.

Je crains que non, mais bon...

Loutron Glouton a dit…

Salut Olivier,

je crois que les Suisses sont très adeptes de l'autopartage, j'ai trouvé ce lien : http://ecologie.caradisiac.com/Auto-partage-en-Suisse-les-Alemaniques-sont-les-plus-adeptes-800
Donc à creuser... Genève doit certainement proposer un service du même genre :-)

Météo


Archives du blog