mardi 12 mai 2009

Comment rencontrer des gens à Vancouver : 10 conseils pour s'intégrer



Mise en ligne par scottintheway

J’ai reçu cette semaine plusieurs messages via facebook d’une jeune fille apparemment un peu perdue qui vient d’arriver à Vancouver pour faire un stage de 3 mois. Elle cherche à rencontrer du monde et se sent un peu seule. Pas toujours facile de partir de chez-soi et affronter tout l’inconnu d’un nouveau pays, d’une nouvelle culture et d’une nouvelle langue.

J’avoue qu’étant issue d’une famille de grands-voyageurs, je n’ai jamais eu vraiment peur de partir vers l’inconnu et avec un peu de chance et de bonne volonté j’ai toujours eu le plaisir de rencontrer des gens formidables au cours de mes pérégrinations.

Je remarque cependant que certains sont un peu moins débrouillards quand il s’agit de s’adapter à un nouvel environnement. Voici donc ma petite liste de recommandations pour un départ réussi :


#1: Partez informés !
Offrez-vous ou faites-vous offrir un peu de littérature sur le pays où vous partez. Renseignez-vous un peu sur la culture locale, sur ce qu’il y à voir et à faire sur place, sur les distances (souvent trompeuses dans des pays comme le Canada ou la Russie)… Ca permet aussi de planifier un peu vos visites si vous êtes du genre planification ou simplement avoir une vague idée du trajet à faire (pour ceux qui, comme moi, aiment se perdre et errer en rêvant)

Inscrivez-vous sur des sites comme expat-blog, Globonautes ou consultez les forums du Routard, ils proposent tous des témoignages sympas et les gens ne sont généralement pas avares quand il s’agit de partager leur expérience !

#2 : Laissez vos a priori au placard
Malgré tout ce que vous aurez lu et appris, il y a des chances que votre pays d’accueil ne corresponde pas tout à fait à l’image que vous vous en faisiez. Gardez l’esprit ouvert ! Les surprises sont souvent bonnes et plus rarement mauvaises.

#3 : Allez vers les autres
N’oubliez pas que vous arrivez chez eux. Ils ont leur vie, leurs amis, leur famille, leurs habitudes déjà bien ancrées : c’est donc à vous de faire un effort pour leur tendre la main. Il ne faut pas hésiter, généralement les gens sont sympas et se feront un plaisir de vous renseigner voir de vous guider dans vos premiers pas, à condition d’être sympas avec eux et de ne pas déballer tous ses clichés et ses a priori (voire astuce #2) Plutôt que d’attendre une hypothétique invitation d’un collègue du coin, invitez-le à un brunch, à boire un verre devant un match ou à aller faire une rando.

#4 : Sortez !
La règle d’or pour rencontrer du monde c’est que c’est plus facile en sortant qu’en restant enfermé à se morfondre chez soi. Lorsque mon geek est en voyage, je sors beaucoup : cinéma, théâtre, meetups…
Heureusement Internet est aussi mon ami pour cela. Tous les geeks le savent mais il existe des tas de sites pour faire de rencontres en fonction de ses intérêts (sans passer par les sites de rencontres amoureuses j’entends).

Un des sites les plus faciles à utiliser c’est
www.meetup.org , en fonction de la ville où vous êtes, le site vous donnera une liste de toutes les meetups dans le coin. Une meetup c’est une rencontre informelle de gens partageant un intérêt commun, que cela soit la pratique d’une langue, la couture, la randonnée, la voile. Généralement les gens s’y rendent dans l’optique de se faire de nouveaux amis et l’ambiance ne m’a jamais déçue !

Sur Vancouver, si vous êtes francophones et bloggeur, il existe un
groupe facebook pour les bloggeurs. Cette joyeuse bande organise régulièrement des apéro-blogs, des sorties, des piqueniques ou des brunchs.

#5 Engagez-vous dans la vie associative locale
Rien de tel pour rencontrer les gens du cru autour d’une cause ou d’un quartier. Les Canadiens encouragent beaucoup le volontariat et c’est aussi quelque chose de prisé par les employeurs. Mes premiers pas à Vancouver ont été grandement facilités par mon engagement dans différentes associations à vocation écologique. C’est aussi une façon de pratiquer la langue et de nouer des relations qui seront sûrement utiles lors d’une recherche d’emploi ! Pour Vancouver, vous pouvez consulter des sites comme
Charity Village ou Volunteer Vancouver pour avoir une idée des associations existantes qui recrutent.

#6 Faites du sport/ buvez une bière avec les sportifs du dimanche
Les Vancouverites sont en général plutôt sportifs. Alors se lancer dans un sport collectif, par exemple, permet de rencontrer pas mal de nouvelles têtes. Une amie Québécoise s’est ainsi fait de très bons amis en s’inscrivant à des sessions d’
Ultimate frisbee.

Si vous êtes du genre sportif du dimanche et si vous êtes sur Vancouver, rien de tel qu’un match de hockey pendant la saison des play-offs pour se faire de nouveaux amis ! Prenez des billets pour un match (on trouve des billets à moins de 20$ pour aller voir l’équipe junior de Vancouver, les
Giants) ou rendez-vous simplement dans le café/bar du coin pour regarder le match et discuter avec les gens du crû.

#7 Prenez des cours
Inscrivez-vous à un cours, de sport, d’art, de théâtre ou carrément une formation professionnelle. Rien de tel qu’une classe pour se retrouver avec des tas de gens.

#8 Inscrivez-vous dans un centre communautaire
Chaque quartier de la ville dispose d’un centre communautaire. Ces «
community centres » propose généralement moults activités, sportives, culturelles et autres. C’est aussi un moyen de pratiquer une activité pour un tarif généralement modeste.

#9 Pour les écolos en recherche d’emploi : allez boire un verre vert
Les
greendrinks sont des rencontres organisées environ une fois par mois pour réunir des professionnels de l’environnement et des passionnés dans un cadre informel. Munissez-vous de vos cartes de visite, c’est l’endroit idéal pour faire des rencontres et éventuellement décrocher un entretien d’embauche.

#10 Pour les PVTistes : retrouvez d’autres PVtistes
Inscrivez-vous sur le
site des PVT et jetez un œil aux forums, d’autres PVTistes organisent des soirées et des sorties. En cas de mal du pays, ça peut être un bon plan pour retrouver d’autres compatriotes dans la même situation…

Un petit dernier pour la route : lancez-vous ! La jeune fille qui m’a contactée semblait terrifiée à l’idée de prendre les transports en commun. Il ne faut pas hésiter ! La société des transports locaux dispose d’un
site internet qui permet de planifier son trajet et les chauffeurs de bus sont généralement assez sympas pour accepter de vous dire à quel arrêt descendre ou où prendre une correspondance. J’ai découvert beaucoup de lieux en délaissant les taxis pour les transports en commun, cela permet souvent de découvrir des facettes d’une ville que les touristes ne voient jamais. Alors pourquoi hésiter ?

La règle d’or c’est de ne pas rester terré chez soi ou « encabané » comme dirait nos amis Québécois. Ce n’est pas en restant enfermé à se morfondre que l’on rencontre du monde et ce n’est surement pas le meilleur moyen de découvrir un pays !

1 commentaires:

anthropopotame a dit…

Super conseils, Elo! A vrai dire cela vaut pour pas mal de villes de cette petite planète. Etrange comme l'on ressent mal la solitude en pays étranger alors qu'on la vit très bien chez soi :)

Météo


Archives du blog