mardi 24 novembre 2009

Défendez vos sages-femmes!

Le mois de novembre est le mois des sages-femmes. Tout au long du mois les différents cabinets de sages-femmes autour de Vancouver proposent des séries d’ateliers gratuits sur la santé des femmes et sur la grossesse et l’accouchement. Du coup ce soir, je suis allée m’éduquer sur les muscles du périnée et sur la façon de les maintenir en santé tout au long de la vie, avant et pendant la grossesse et après, jusqu’à la ménopause. Merci mes sages-femmes et les kinés affiliées !



Se faire suivre par une sage-femme pendant sa grossesse présente des tas d’avantages, de un le suivi est très personnalisé (les rendez-vous durent généralement au moins une heure et elles prennent toujours le temps de répondre à toutes les petites questions et inquiétudes) et l’on est toujours certaine d’avoir sa sage-femme présente le jour de son accouchement. Elles sont habilitées à demander les mêmes tests et examens qu’un obstétricien. Tout ceci bien entendu dans les cas d’une grossesse normale et sans pathologies. Les sages-femmes assurent aussi un suivi post-partum à domicile, donnent des conseils pour l’allaitement et sont toujours dispo pour un conseil. Je passe de temps en temps faire peser le petit passager chez elle et taper un brin de causette.




Malheureusement, la profession de sage-femme est encore souvent dédaignée alors même qu’elles sont les meilleurs garantes de la santé des parturientes et des nouveaux-nés. Ici, à UBC, on trouve un des meilleurs programmes de formation de sage-femme, reconnu dans tout le pays pour sa qualité. Malheureusement ce programme est en danger, suite à des restrictions budgétaires, il est possible que moins de sages-femmes soient formées dans les années à venir, alors même que le nombre de femmes choisissant des sages-femmes pour leur suivi ne cesse d’augmenter. Aujourd’hui, les mamans de BC se sont mobilisées pour demander le maintien de ce programme, elles ont manifesté devant le parlement à Victoria et envahi le pont de Burrard à Vancouver.





Défendre la profession de sage-femme, c’est défendre le choix offert aux femmes d’accoucher avec respect et dignité. 


Même si mon accouchement ne s’est pas exactement passé tel que je l’aurai souhaité, j’ai pu apprécier le professionnalisme de mes sages-femmes. Leur suivi a toujours été à la hauteur de mes attentes et si c’était à refaire je confierai de nouveau le suivi de ma grossesse à une sage-femme pour la qualité de la relation. 

0 commentaires:

Météo


Archives du blog