mardi 16 août 2011

Gourmandises sauvages: la mûre

La fin de l'été annonce des longues promenades sur les petits chemins de campagne, à cueillir fleurs, baies et plantes sauvages. J'adore cuisiner avec ce que l'on récolte en balade et nombre de mes tisanes contiennent des herbes soigneusement ramassées et séchées à la fin de l'été...

Une gourmandise sauvage que l'on trouve facilement dans les environs est la mûre. Surtout en cette saison ! Les mûriers poussent comme du chiendent partout où le soleil donne. Il n'est pas rare de croiser des gens avec des seaux sur les chemins du parc de Jericho Beach faisant leur cueillette. Les mauvaises langues diront qu'on retrouvera les mêmes mûres sur les étals des maraichers le lendemain... Je préfère nettement aller les cueillir moi-même. On s'autorise ainsi à manger une bonne partie de la récolte à même les buissons, les doigts tâchés de jus sucré et griffés par les épines, des graines de mûre plein les dents...




Quelques recettes à base de mûres sauvages:

La confiture de mûres à la rose:

Laver soigneusement les mûres et peser la quantité de fruits obtenue. Les mettre dans une cocotte. Ajouter un tiers du poids des fruits en sucre roux ou confisuc et deux cuillères à soupe d'eau de rose. Faire cuire 45 minutes à feux doux en ajoutant le jus d'un citron en fin de cuisson (on peut substituer un sachet de pectine de fruits). Mettre la confiture dans des pots stérilisés.


Délicieux sur de la brioche !

La liqueur de mûre:

Stériliser une bouteille de verre. La remplir en alternant mûres et sucre en poudre. Le sucre doit bien recouvrir les mûres. On peut aussi remplacer le sucre par un sirop d'érable de qualité supérieure. Remplir ensuite la bouteille de vodka ou de brandy. Fermer soigneusement  la bouteille et secouer le mélange.Placer la bouteille à l'abri de la lumière pendant une semaine à dix jours pour que les fruits fermentent. 


Après 10 jours, filtrer le contenu de la bouteille dans un contenant propre avec une mousseline alimentaire (cheesecloth en anglais) en écrasant bien les mûres.

Verser la liqueur dans une bouteille propre et stérilisée et bien la boucher. La liqueur se conserve ainsi plusieurs années et peut se déguster avec un peu d'eau pétillante et du citron vert ou avec du vin pétillant pour un kir...


Le cobbler aux mûres et pêches de vigne

Testée hier soir, une délicieuse recette inspirée de Jamie Oliver.

Ingrédients:

La garniture
1,2 kg de pêches de vigne - 250 g de mûres - 1 citron et son zeste - 50 g de sucre de canne - 1 sachet de sucre vanillé - 2 cm de gingembre frais épluché et finement râpé


La pâte à cobbler
 80 g de pignons de pin - 200 g de farine de blé - 200 g de beurre doux froid - 100 g de sucre de canne - 2 bonnes pincées de levure chimique - une pincée de sel


Préchauffer le four à 220°C. Peler, dénoyauter et couper en deux les pêches. Laver et égoutter les mûres. Disposer dans un plat à gratin. Ajouter le jus et le zeste de citron, le sucre de canne, le sucre vanillé et le gingembre.Faire cuire pendant 15 minutes.

Hacher finement les pignons de pin et mélanger à la main tous les ingrédients de la pâte à cobbler. Sortir les fruits du four et émietter la pâte à cobbler dessus. Enfourner pendant 15/20 minutes, jusqu'à ce que la croûte soit dorée. 

A déguster encore tiède avec de la glace à la vanille pour un dessert un peu décadant !

 Photo de Karli's Kitchen



2 commentaires:

Minimoiz a dit…

C'est typiquement sur ce genre de note que je mets en relation ton pseudo avec ta vraie vie :-) Le cobbler à l'air effectivement assez infréquentable... je crois que j'en ferais un demain :-)

Anyes a dit…

Hmm, on a pleins de mures par ici et il y a de bonnes recettes a faire avec les enfants. Merci Elodie :-)

Météo


Archives du blog