lundi 26 septembre 2011

La pluie, l'usure des jours et le réconfort des douceurs qui cuisent dans le four

L'automne est arrivé, presque exactement le 21 septembre. L'été n'aura fait qu'une brève apparition et voilà qu'il faut déjà ressortir ses bottes en caoutchouc. C'est le temps des bons plats épicés et des bons bouquins. Avec le retour de l'automne, je passe plus de temps à trainer dans les rayons de Banyen Books, la librairie à côté de chez moi qui sent bon l'encens et respire la sérénité de trop de pratiquants de yoga au mètre carré, mais aussi chez mon bouquiniste favori, Kestrel Books, à deux pas de là, qui offre des conseils de bon aloi dans une atmosphère de joyeux bordel où règne en maître un gros matou fainéant, Ruby. 

Malgré la pléthore de bons bouquins qu'il me reste à lire pour stimuler mon intellect, je me sens un peu usée. Fatiguée de gérer les crises existentielles des uns et la mauvaise énergie des autres. Fatiguée de devoir jongler entre être une "bonne" mère et une féministe engagée dans un travail passionnant mais prenant. Fatiguée de voir les mêmes messages éculés dans la bouche des politiciens ringards qui ne proposent rien de nouveau. Mais tout n'est pas perdu, je sais que du fond de cette fatigue habituelle à cette période émergera l'énergie dont j'ai besoin pour aller de l'avant et prendre cette drôle de vie à bras-le-corps. Le passage de la pluie finira par apaiser mes doutes et les longues promenades humides viendront me redonner les idées qui me manquent en ce moment.






Allez, avec un temps pareil, et la tempête qui menace au large, rien de tel qu'un Kimbly de Nouvelle-Écosse pour accompagner un bon bouquin. En Nouvelle-Écosse, on sait ce qu'est la pluie ! Ce gâteau, que les sages-femmes appellent aussi le "groaning cake", se prépare traditionnellement quand une femme débute son travail d'accouchement. Il parait que l'odeur du gâteau allège ses douleurs et en prime c'est très nourrissant pour juste après l'accouchement.


Ingrédients:
  •  2 ½  tasses de farine
  • 2 cuillères à café de levure
  •  1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 2 cuillères à café de cannelle en poudre
  •   ½ cuillère à café de clous de girofles moulus
  •   3 oeufs
  •  1 ½ tasses de pomme rapée
  •  1 ½ tasse d'huile végétale ou de beurre fondu
  •  ½ tasse de jus d'orange
  •    ¼ tasse de mélasse (molasses)
  •  1 1/3 tasses de sucre
  • 1 cuillère à café d'extrait d'amande

Préchauffer le four à 175°C/ 350°F.
Garnir deux petits moules à cake avec du papier sulfurisé.
Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients secs.
Dans un autre saladier, battre les œufs puis ajouter le jus d'orange, l'huile, la mélasse, le sucre et l'extrait d'amande. Bien mélanger puis intégrer aux ingrédients secs.

Verser la pâte dans les deux moules. Faire cuire 35 à 45 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent en ressorte propre.


Vous pouvez aussi ajouter des raisins secs, des dattes, d'autres fruits secs ou des noix !

Bon appétit !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Hé bien à Nantes, c'est quasi la canicule... 26° cet après midi et à 23h30 il fait toujours plus de 20° dehors :-)

Et c'est pas fini à ce qu'il parait !


Monsieur J.

Minimoiz a dit…

je partage l'humeur d'entrée d'automne... vivement que les jours amènent un autre courant dans l'air :-)

Loutron Glouton a dit…

Oui, j'ai entendu dire que l'été indien s'était montré du côté de la Loire-Atlantique! Profitez-en bien... je suis sure que c'est synonyme de belles balades à vélo le long de l'Erdre et de la Sèvre :-)

Météo


Archives du blog