lundi 20 janvier 2014

Reprendre la route...


Dans quelques semaines je vais reprendre la route et surtout les airs. Après une tentative de rester tranquille cette dernière année, je commençais à tourner en rond, à devenir irascible et pénible à supporter pour les miens. J'ai donc accepté de reprendre mon ancien boulot et d'accompagner une nouvelle promo d'étudiants dans leur année de développement en leadership et politique publique. D'ici quelques semaines je serais au comité de sélection nationale à Montréal et dans quelques mois je renouerais avec des souvenirs en retournant vers la la belle ville de Québec où le geek et moi avions passé un certain temps entre 2004 et 2005. Cet été, ce sera cap vers l'Ile Maurice, pour retrouver les miens quelques semaines et profiter des eaux chaudes.

Le Château Frontenac à Québec, à l'époque des appareils argentiques !

J'éprouve presque du soulagement à repartir. Malgré le stress de ces conférences intenses et la quantité de travail astronomique qu'elles impliquent, je vais pouvoir prendre un peu le large et oublier un petit peu mes responsabilités de mère indigne.

Après deux petits passagers et des multiples heures de réflexion, je peux dire avec honnêteté que la parentalité proximale et intensive peut parfois avoir des effets néfastes sur ma santé mentale. Après avoir longuement pesé le pour et le contre, il vaut mieux pour les petiots que je file à l'anglaise quelques jours de temps à autre à l'autre bout du pays. Je leur reviens en meilleure forme et de meilleure humeur.

J'ai besoin de ne plus lire les flux de nouvelles en ce moment. Les atrocités, la connerie humaine, les minables qui nous gouvernent et le bébé dauphin albinos arraché à sa mère du côté de Taiji  me dépriment encore plus que d'habitude. Le seul remède c'est de repartir, retrouver le goût de la découverte et de l'émerveillement.

Quand la corne de brume souffle dans l'épaisseur du brouillard qui enveloppe Vancouver, c'est le temps de mettre la bouilloire à chauffer, d'ouvrir un livre et de vérifier si mon passeport est encore valable quelques mois !

.



0 commentaires:

Météo


Archives du blog