lundi 26 mars 2007

Coup de gueule du lundi : les nouveaux-réacs

Qui l’eut cru ? Les nouveaux réactionnaires sont là ! Après la montée des communautarismes, voici les nouveaux-réacs…
Quand Sylvain et moi avons annoncé notre intention de repartir courir le monde en général et le Canada en particulier, quelle ne fut pas notre surprise de voir autant d’yeux ronds… chez les 20-30 ans ! Surtout quand c’est ma super-mamie qui nous encourage à y aller et à profiter de notre jeunesse pour voir du pays. Bizarrement, c’est les jeunes qui flippent on dirait … En témoignent les réflexions glanées ici ou là :

- « mais pourquoi vous partez ?» (ma réponse viscérale c’est « pourquoi pas ? » mais j’avoue que mon propension naturelle à mettre les voiles y est pour beaucoup …)
- « Quelle drôle d’idée ! »
- « Avec vos jobs, pourquoi vous n’achetez pas plutôt un appart’ à Paris ? » (heu … parce que à tout prendre une cabane avec de l’espace au Canada ça nous botte plus qu’un minuscule 15m² …)
- « mais vous êtes dingues ! Comment vous allez faire pour cotiser pour la retraite ! » (véridique !) (heu.. c’est pas parce qu’on part à l’étranger que ça nous dispense de cotiser auprès de nos caisses ou tout simplement d’ouvrir une assurance-vie auprès de notre banque…)

Bref, des écueils pour le moins étranges. J’aurais mieux compris des appréhensions par rapport au fait de quitter famille et amis… mais bon, il semblerait que notre génération « cocooning » se prête moins aux grand départs et aux aventures que la génération de nos parents partis sur les routes de Goa à la recherche du nirvana… Sylvain et moi ne partons pas non plus trekker dans les plaines de Sibérie (même si l'idée me plaît bien !)… Nous partons simplement exercer nos métiers dans un pays des plus civilisés, le Canada, dans une ville tout confort (et oui ! ils ont même d’ADSL à Vancouver !) avec un petit pécule mis de côté pour démarrer notre nouvelle vie en restant zen. Pas de quoi fouetter un chat (ni un chien d’ailleurs). Surtout que, finalement, des jeunes qui partent bosser à l’étranger yen a plein ! Ils partent en VIE (volontariat économique international), en post-doc, simplement pour changer d’air ou acquérir une autre expérience professionnelle.

Ce manque d’enthousiasme et de compréhension de certains jeunes me taraude un peu. Est-ce la cause de l’effet « attentats-guerre-extrémisme » ou de l’effet « chomage-SIDA-précarité » ? Etrange, étrange… Notre monde actuel est loin d’être rigolo certes, mais justement, n’est-ce pas la meilleure des raisons pour aller quêter un peu de magie et de changement ailleurs, de s’ouvrir un peu aux autres et de ne pas tomber dans un communautarisme excessif ? Heureusement que nous ne faisons pas tous les mêmes choix, autrement la vie serait bien terne avec tous ces clones… Un mot me vient en tête quand je regarde mes petits camarades : résignés. Ils sont résignés à vivre sur des rails, sans trop se poser de questions, sans trop remettre en cause le monde qui les entoure, ni vraiment heureux, ni vraiment malheureux… Ouille ouille !! Tristounet tout ça ! Heureusement que de bonne âmes ont encore le courage de tout quitter pour faire de l’humanitaire à Madagascar (bonne route Célina !) ou de vagabonder heureux sur les routes du monde comme Sonia et Alexandre Poussin ou simplement d'élever leur petite famille selon leurs principes de joie et d'écologie comme les amis Delplanque...

Allez, on ne peut quand même pas être réac à 25 ans, c’est vraiment trop moche ! Pour changer d’air, grimpez-donc dans la cabane de votre enfance, au sommet d’un arbre et vagabondez joyeusement en lisant l’excellent « Petit Traité sur l’immensité du Monde » de Sylvain Tessson. Profitez-en pour lire la bafouille de Jean Piat sur la nécessité de l'humour et du rire... Parce qu'après tout, mieux vaut rire de tout ça que de pleurer !

Rajout de dernière minute : alors même que je râle et peste en écrivant ce post vient d'arriver par la poste la carte de voeux de Patagone (artiste de la signalétique)... avec cette petite citation "Visez toujours la lune car si vous la manquez, vous atterirez parmi les étoiles...", ça me semble une bonne conclusion à cette bafouille-ralouille du lundi !

1 commentaires:

Julien a dit…

Ah la la la la la la la la
tellement bien le petit traité sur l'immensité du monde!
Pour les amateurs de Sylvain Tesson il écrit un bloc note mensuel dans le magazine Grands Reportages (très bons articles et très bonnes références littéraires)

Gucci

Météo


Archives du blog