mercredi 16 mai 2007

Alarme Boréale : pourquoi protéger les dernières grandes forêts

Une coalition internationale de 1500 scientifiques presse le Canada de mieux préserver sa forêt boréale, qui sert d'ultime bouclier au réchauffement climatique.

Actuellement, à peine 10 % de cet écosystème vierge est officiellement protégé par les lois canadiennes, dénoncent les scientifiques d'une cinquantaine de pays. La forêt boréale canadienne, d'une superficie de 1,4 milliard d'acres, constitue l'un des derniers écosystèmes forestiers et systèmes écologiques humides encore intacts sur la planète. S'ils reconnaissent qu'une grande partie de la forêt boréale canadienne est encore intacte, les scientifiques craignent que la pression exercée par l'industrie pétrolière et par l'exploitation forestière ne la mine de toutes parts.

Ils demandent donc au gouvernement canadien de préserver au moins
la moitié de la forêt boréale pour en constituer des aires protégées et ne
permettre qu'un aménagement encadré du reste de la forêt. Dans le plus récent
rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat
(GIEC), la déforestation a été désignée comme une source importante d'émissions
de gaz à effet de serre.


La forêt boréale du Canada
constitue ce qui est peut-être notre dernière et meilleure occasion de bien
faire les choses, pourvu que nos dirigeants interviennent de manière décisive
dès maintenant. — David Schindler, Université de
l'Alberta

La forêt boréale, qui couvre le tiers de la superficie du Canada, emmagasine 186 milliards de tonnes de carbone. Cela équivaut à plus de 27 années des émissions mondiales de dioxyde de carbone provenant de la consommation des combustibles fossiles.


Photo: Landsat du CanadaCarte de la forêt boréale au Canada
Source : Radio Canada

Une excellente raison d'encourager toutes les initiatives visant à protéger nos dernières forêts, boréales ou tropicales. Des associations comme Raincoast Conservation Society ou la Rainforest Coalition font un travail formidable dans ce sens. En tant que consommateurs, il nous reste à être vigilants sur la provenance du bois que nous achetons pour nos parquets, nos meubles et autres objets de déco. Il existe un label, le FSC (Forest Stewardship Council) qui permet d'être sur que le bois a été prélevé selon des critères d'exploitation durable de la forêt. Ce label est soutennu entre autres par Greenpeace , le WWF et Eco-Conso.

0 commentaires:

Météo


Archives du blog