mercredi 22 août 2007

Paris sous la pluie ...


Emen Hetan
Originally uploaded by
Eosphoros
De cet été entre paranthèses à Paris, je ne garderais que le souvenir d'une pluie persistante et d'un gris que rien n'a semblé pouvoir laver du ciel...

J'aime la pluie, les nuages gris. Les lumières du Finistère breton lorsque les maisons blanches se détachent sur le gris ardoise, ou que la tempête se lève sur l'Ile de Sein ont une beauté sauvage que des cartes postales en technicolor ne sauraient égaler.

La pluie crée une étrange intimité, le brouhaha de la ville joue en sourdine, les amoureux se réfugient sous les porches et les autres au chaud dans les cafés. Seuls les enfants et les rêveurs s'aventurent sous l'eau du ciel, pour sauter dans les flaques et admirer les raies de lumière qui percent les nuages, y lisant un roman peuplé de créatures fantastiques.

C'est sans doute mon amour de ces paysages noyés d'eau et de brume qui a orienté mes pas vers la Colombie Britannique. La mélancolie de la pluie incite à la poésie et la rêverie.

Réfugiée au chaud dans ma cuisine avec une tasse de chai, j'écoute Mes Aïeux et le bruit de la pluie sur les fenêtres.
Le changement climatique nous joue parfois de droles de tours, j'ai bien envie de me replonger dans un vieux roman de Tolkien moi ...
Bonne nuit !

1 commentaires:

Nicolas a dit…

Elle est vraiment très belle, magnifique, touchante cette description de l'amour de ces paysages noyés d'eau et de brume. Comme un poème!

Météo


Archives du blog