dimanche 4 novembre 2007

Gourmandises d'Halloween, balade dans le Vancouver qui fait peur !

Halloween est fêtée aussi dignement ici qu’aux Etats-Unis avec tout plein de déguisements, de citrouilles et de pétards ainsi qu’un stock conséquent de bonbons, caramels et autres douceurs…

Les immigrés Irlandais ont ramené cette tradition celte, dérivée de la
Samhain fêtée par nos ancêtres les païens. Samhain était alors la nuit où les esprits revenaient sur terre, ouvrant une brèche entre les deux mondes. C’était la période de transition entre la saison lumineuse et la saison sombre. Nos amis les curés, ayant tout compris de la nature humaine, ont donc utilisé cette fête païenne pour la transformer en jour de tous les saints ou Toussaint, fête où l’on honore les morts chez nous, fleurissant les cimetières. Halloween qui dérive de « All Hallows Eve » ou nuit d’avant le jour de tous les saints, reprend les vieilles traditions celtes. On se déguise pour effrayer et quelque part pour faire un pied de nez à la faucheuse. Une façon comme une autre d’aborder la mort avec humour je suppose…

Bref, ici, à Vancouver, les gens dépensent en moyenne 100 a 250$ pour décorer leur maison de toutes sortes d’artefacts plus hilarants les uns que les autres : fausse tombe dans le jardin, moult toiles d’araignées avec araignées en plastique (made in Taïwan of course !), docteurs fous grandeur nature avec détecteur de mouvement qui parlent comme Frankenstein (authentique, ma collègue de bureau en a un devant chez elle), et autre sonneries de porte hurlantes. (Sondage exclusif réalisé par bibi au boulot).

Ensuite viennent les déguisements, là encore tout est permis ce jour-là et je soupçonne certains d’en profiter pour se lâcher un peu et débrider leurs fantasmes les plus fous.


Viennent enfin les fameuses citrouilles. C’est un légume de saison et le but c’est de vider une citrouille (ou un navet ou tout autre légume qui s’y prête selon la tradition), d’y sculpter une affreuse figure et d’y planter une bougie avant de déposer le tout devant sa porte (ça éloignerait parait-il les mauvais esprits). Evidemment, à la sauce du jour ça donne des concours de sculpture en tout genre sur citrouille ou des gugusses qui s’amusent à en sculpter plus de 400 pour amuser les enfants.



Dans l’entreprise aussi, tout le monde se déguise et le CE organise un concours de sculpture de citrouilles entre les différents départements (ici la photo de la citrouille « Bruce le requin de Némo » de notre département, qui a emporté la seconde place et de « Peter le plombier » qui a emporté la première) Ce concours donne lieu a une préparation minutieuse des participants qui viennent avec tous leurs outils (et oui il y a des outils spéciaux pour les citrouilles !) se répartissent les rôles etc… mais le plus fou c’est que ça donne aussi lieu a des pots de vins ! Certains allant jusqu’à promettre à leurs collègues de l’aide sur telle ou telle chose en échange de leur vote. Le toute menant évidemment a de terribles rancœurs entre département et règlements de compte à OK-Café… Effrayant !



Le soir tout le monde fait partir des pétards et les gamins s’en vont frapper aux portes pour avoir des bonbons. Si t’as pas de bonbons tu encoures le risque que les mignons diablotins te jouent d’affreux tours ! Bref, l’occasion pour les gamins de se faire une overdose de sucre et pour les dentistes de faire fortune…

Pour ceux qui voudraient se lancer dans la sculpture de citrouilles voici un petit site sympa où trouver des motifs et des tutoriaux, l’art de creuser les citrouilles n’étant pas si évident qu’il n’y parait :
The Pumpkin Wizard

Pour prolonger l'ambiance hallowenesque testez Dead Like Me, une série américaine complètement déjantée où l'on suit les aventures d'une demoiselle accidentellement tuée par un siège de toilettes tombé de la station Mir et qui se transforme en "collecteuse d'âme", dans un décor qui est une satire caustique de la société "corporate" américaine et de ses absurdités. Ce qui me rappelle que les américains détiennent un record de plus, celui du nombre de nominés aux Darwin awards...


Pour finir et pour le plaisir, ma recette facile de Tarte à la citrouille :



  • 450 g de citrouille en conserve (pour les flemmards, sinon vous utilisez la citrouille que vous avez vidée pour en faire une sculpture, vous découpez le tout en dés que vous mettez à cuire à feux doux jusqu’à ce que ça fasse de la purée (un peu plus d’une heure)
  • 1 boîte (environ 350 g) de lait concentré sucré
  • 50 g de sucre roux ou de cassonnade
  • 1 cuillère à café de cannelle moulue
  • 1/2 cuillère à café de gingembre moulu
  • 1/4 cuillère à café de clous de girofle moulus
  • 1 pincée de sel
  • 2 oeufs
  • 1 pâte sablée
Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6). Mélanger le sucre, les épices, et le sel, dans un petit bol. Battre légèrement les oeufs, puis ajouter la citrouille, le sucre, et les épices. Ajouter le lait concentré, petit à petit. Mettre la pâte sablée dans un plat à tarte, puis verser la préparation à la citrouille dedans. Mettre au four à mi-hauteur, pendant 1 h environ, à 180°C (thermostat 6). Déguster avec un soupçon de glace vanille ou de crème anglaise et avec un bon grog épicé.

1 commentaires:

Ludovic a dit…

Trop dommage que Dead Like Me ait ete annule apres la 2eme saison... :(

Météo


Archives du blog