dimanche 20 janvier 2008

Des Américains, du changement climatique, de Chuck Norris et des OVNIS

L'élection présidentielle américaine est suivie ici de près, et pour cause, l'encombrant voisin et sa politique ne sont pas sans conséquences sur l'économie et la politique canadienne....

Mais quel rapport avec les OVNIS et Chuck Norris me direz-vous? Démonstration sur
Treehugger :

Une association d’électeurs américains a analysé de près les questions posées par quelques-uns des journalistes américains les plus célèbres aux futurs candidat(e)s à la présidence des Etats-Unis et à leurs équipes. Ils ont découvert que si les journalistes posaient beaucoup de questions sur les OVNIS, le baseball et Chuck Norris (ne me demandez pas pourquoi…), ils en posaient très peu sur le changement climatique
[1]. (3 questions sur un total de 2 679).

Si l’on en croit les instituts de sondage, la question préoccupe pourtant b
eaucoup les américains, d’autant plus depuis la montée du prix du pétrole.

Le
Sierra Club, vénérable association écologiste américaine, a donc lancé une pétition en ligne pour demander à ces journalistes de prendre leurs responsabilités et de commencer à poser des questions qui comptent vraiment.

De mon côté je propose une pétition pour demander aux journalistes français d’arrêter de nous bassiner avec la vie amoureuse de notre midinette de président et de commencer à se poser, eux aussi, les bonnes questions. Ce qu’on lit dans la presse étrangère n’a franchement rien de reluisant… On commence même à se demander si ce ne sont pas maintenant les champions d’échecs qui écrivent les meilleurs tribunes dans nos quotidiens (voir la
lettre ouverte de Garry Kasparov dans Le Monde), plutôt que nos journalistes, tous occupés par la «blingblingisation» de l’Elysée….

Mais la vraie question fondamentale est : pourquoi Chuck Norris arrête-t-il Walker Texas Ranger et à quand un film "Chuck Norris contre les OVNIS vampires responsables du changement climatique" ?



[1] Si tous les candidats Démocrates ont au moins la décence d’adresser la question sur leurs sites web, chez les Républicains, la question est soit ignorée (Romney, Huckabee, Paul), soit adressée avec un léger acquiescement (Giulani). Le seul candidat Républicain a exprimer son inquiétude est McCain (voir sa vidéo).

0 commentaires:

Météo


Archives du blog