samedi 9 février 2008

Etho-ethnologie: les Canadiens et leur politique internationale ou les tribulations d'une franco-mauricienne au pays des caribous...


Ce blog risque de nouveau de passer par une phase de pseudo-hibernation : je me prépare pour un petit tour du Canada.

Je pars pendant plus de deux mois pour aller discuter avec les Canadiens de tous bords et horizons de leur vision de leur politique internationale, sur des sujets aussi variés que le changement climatique, les droits des peuples autochtones, les conflits et le rôle de « gardien de la paix » du Canada… Chaque dialogue citoyen dure 3 jours. 8 villes, neuf thèmes et plus de deux mois sur les routes… L’occasion pour moi de visiter de nouvelles provinces, l’Alberta, Le Manitoba, l’Ontario, Le Nouveau Brunswick et la Nouvelle Ecosse. Ca sera aussi l’occasion pour moi de retrouver la Belle Province, Le Québec, pour presque un mois. Je vais y travailler en collaboration avec le CERIUM, le Centre d’Etudes et de Recherches Internationales de l’Université de Montréal. J’avoue que je suis très contente de retrouver le Québec et ses habitants, de renouer avec de vieux amis et de passer un mois en compagnie d’Annie-Claude, une très bonne amie qui s’était installée au Québec la même année que nous. Nous n’étions restés que 7 mois, elle y est depuis 4 ans !

J’essaierai de faire un peu de tourisme durant ce road-trip et de poster quelques cartes postales des régions que je vais traverser. Comme d’habitude, l’excitation du départ monte graduellement et j’attends avec impatience le moment où mon avion mettra les gaz sur la piste de décollage…

Ce qui compte beaucoup pour moi dans cette aventure c’est que les Canadiens expriment de plus en plus leur inquiétude pour l’environnement et le changement climatique. Les dialogues citoyens me permettront de mesurer mieux leurs craintes, leurs attentes et de découvrir leurs idées innovantes. Espérons que les résultats de ce travail de dialogue délibératif permettront aux gouvernements d’écouter avec plus d’attention leurs citoyens, mais aussi aux citoyens de réaliser qu’ils ont le pouvoir de changer les choses.

Une chose qui m’a frappée dans l’étude préliminaire que nous avons réalisée, c’est que les Canadiens font davantage confiance aux ONG et à aux acteurs communautaires pour changer la donne sur la scène internationale qu’à leur gouvernement. C’est sans doute révélateur d’une tendance globale. C’est à la fois excitant de voir des citoyens si désireux prendre en main leurs destinés mais aussi un peu triste de voir la désillusion provoquée par la langue de bois de nos politiques…

Pour ceux qui s’intéressent au projet, le site internet est encore partiellement en construction (notamment les pages francophones) mais l’essentiel y est :
www.canadasworld.ca.

Les résultats de l’étude et le projet dans les médias :

2 commentaires:

Nicolas a dit…

Quelle émotion! une belle et très grande joie à la lecture de cette nouvelle, et tous les amateurs de voyages me comprendront. On t'imagine fort bien interviewant diverses personnes dans différentes régions du Canada, profitant par là-même du dépaysement, de la diversité des informations collectées, et de la joie du voyage.

Gucci a dit…

Superbe programme!
J'ai hâte de lire le récit de ces aventures, ça me donne déjà envie de bouger!
Bises

Météo


Archives du blog