samedi 1 mars 2008

En route pour Toronto...

Winnipeg a été l’occasion d’un dialogue des plus intéressants, avec cette fois-ci un nombre de participants suffisant pour assurer une bonne représentativité de la population. Nos citoyens ont abordé les thèmes de la révolution des communications, des droits autochtones et du droit international. Des sujets difficiles, avec lesquels ils ont bataillé pendant les 3 jours. Quelques figures sympathiques dans le lot, dont une caricature de geek (le genre qui commande ses pizzas directement de son PC et s’est retrouvé tout émoustillé à l’idée de côtoyer enfin des vrais gens !), une première nation ayant voyagé autour du monde et un monsieur qui consacre sa vie aux enfants depuis la mort prématurée de sa femme et de son enfant.



Les discussions ont mené à certains consensus. Ainsi sur la révolution des communications les Canadiens sont avant tout préoccupés par la sécurité et la sauvegarde de la vie privée, ainsi que par l’accès pour tous. Ils veulent que soit crée une autorité internationale pour réguler les communications (une sorte d’ONU des telco en somme). Ils veulent bien exporter leur technologie, mais avec la condition que les droits de l’homme élémentaires soient sauvegardés dans les pays concernés.


Sur la question des droits autochtones, le consensus a été plus compliqué à atteindre. La vieille blessure est toujours là apparemment… Leur principale préoccupation est que tous les individus, quelque soit leur origine, soient intégrés dans la société. Ils veulent que les premières nations canadiennes fassent la promotion de leur système de justice réparatrice. Ils verraient bien un premier ministre issue des premières nations dans l’avenir, encore plus si c’est une femme ( !).


Sur le droit international je constate une fois de plus que ce qui domine les conversations c’est les droits de l’homme et leur respect. Il y a une vraie confiance dans les instances internationales comme le TPI (Tribunal Pénal International) ou l’ONU. Cependant le consensus est qu’il faudrait réformer l’ONU.


Les citoyens du Manitoba partagent bien une ensemble de valeurs lié aux droits de l’homme (et de la femme) avec ceux de l’Alberta. Ce qui me frappe c’est le peu de confiance accordé au gouvernement et celle accordée par contre à l’ONU et aux ONG qui travaillent sur le terrain. Une fois de plus je rencontre des gens engagés dans leur vie communautaire et soucieux du bien-être général de l’humanité.


J’ai pu profiter de mes quelques jours à Vancouver pour souffler un peu, marcher sur la plage et voir mon geek à moi entre deux de ses voyages à Calgary (il y travaille plusieurs jours par semaine pour Enmax, un de ses clients, producteur d’énergie éolienne notamment). Me revoilà sur la route (ou plutôt dans les airs) en direction de Toronto, pour la troisième itération de nos dialogues citoyens. Malgré les coups de sang provoqués par l’incompétence de Purolator (grrrr !!! voir le poste de Laurence !) et les petits soucis logistiques propres à ce genre d’évènement, je repars à chaque fois avec le même plaisir et la même impatience.


Je survole en ce moment le parc national des glaciers, aux Etats-Unis, le soleil brille au-dessous des nuages… je posterai ceci à mon arrivée dès que j’aurais trouvé une borne WIFI.



Bon weekend !


PS: posté ce samedi, suis arrivée sous une tempête de neige à Toronto... Heureusement ça se calme et je devrais pouvoir me promener un peu ce soir. Nous sommes à l'Université de Toronto, dans de vieux bâtiments très Nouvelle Angleterre avec plafonds en ogive et parquets en bois...J'essairai de prendre quelques photos aujourd'hui si le temps le permet.

0 commentaires:

Météo


Archives du blog