mercredi 21 mai 2008

Petit mangeur d'anchois ?

Taras Grescoe est une sorte d’OVNI Québécois, un auteur, journaliste, critique gastronomique et voyageur au long cours. Il avait commis "Un Voyage au Pays des Touristes", une véritable étude ethnographique du touriste d’aujourdhui. Son dernier opus, “Bottomfeeder: How to Eat Ethically in a World of Vanishing Seafood” est un must-have pour tous les gourmets amateurs de fruits de mer.

Dans ce livre, l’auteur fait un tour du monde des spécialités de fruits de mer, analysant les effets dévastateurs de certaines pratiques sur l’environnement, sur les travailleurs et sur notre santé. Il s’en va ainsi goûter la soupe aux ailerons de requins, la bouillabaisse marseillaise ou encore les sashimis de baleine japonais.

Il tire de son voyage au cœur de nos assiettes quelques conclusions assez intéressantes :


La première étant que si l’on veut assurer l’avenir de nos ressources halieutiques et celle de notre santé, il est préférable de manger les petits poissons en bas de la chaîne alimentaire, comme la sardine ou le maquereau en boîte. Il y a d’ailleurs des pages délectables sur la façon d’accommoder la sardine à l’huile…

Il déconseille fortement tous les poissons au sommet de la chaîne comme le bar, le thon ou le saumon qui sont soit en voie de disp
arition pure et simple, soit élevés dans des conditions sanitaires douteuses qui rendent la chaire peu appréciable et nocive pour notre santé. Il note cependant que certaines pratiques d’élevage bios, en bassins fermés, ont sans doute un avenir devant elles. A l’heure où la presse ne parle que des taux de frai catastrophique du saumon cette année, ça donne vraiment envie de se lancer dans la gastronomie de l’anchois !

Il déconseille également les crevettes géantes qui sont si prisées ici en Amérique du Nord. Même tarif, même punition, les crevettes viennent d’élevages sordides d’Asie du Sud-Est et selon lui, en consommer contribue à la misère des travailleurs de ces fermes, atteintes de dermites terribles suite à l’épandage massif d’anti-biotiques et de pesticides… (Bon appétit !) On en apprend ainsi des belles sur l’origine de certains produits de la mer.

Sans catastrophisme et en jouant de son palais de gastronome, Taras Grescoe nous informe sur les produits de la mer, sans nous en dégoûter. Ainsi, plutôt que des sushis de saumon, il propose d’essayer le carpaccio de méduse, un délice selon lui !

C’est finalement un petit guide jubilatoire à l’intention de celles et ceux qui veulent manger
éthique et écolo, en préservant leur santé, celle de leur portefeuille et surtout celles des autres. Un petit bouquin qui fait du bien en ces temps de crise alimentaire et de crise de la pêche !


En savoir plus:
Article du Tyee sur Bottom Feeder

Article du Globe and Mail sur Bottom Feeder
Entrevue avec l’auteur sur salon.com
Liste des produits de la mer à ne plus consommer le temps que leur survie soit assurée (Greenpeace France) (guide PDF à télécharger)

Seafood Watch de l'Aquarium de Monterey Bay (pour l'Amérique du Nord)

0 commentaires:

Météo


Archives du blog