mardi 20 mai 2008

Les randonneurs version BC : weekend à Keeha Beach

Après maints échanges de mails, des todo lists à n’en plus finir et quelques négociations épiques sur le nombre de kilos de patates et de bacon à prévoir, notre petite caravane s’est ébranlée pour le weekend.

Vendredi : embarquement d’une partie de la bande (Elo et Mat, Nadia et Guillaume, mon geek et bibi) pour Vancouver Island. Nous avons tassé les sacs à l’arrière du van, tenté de grugger les embouteillages en prenant un raccourci et lamentablement échoué (note aux benêts : la barrière entre le Stanley Park drive et le Lions Gate bridge est femée tous les jours de 15h30 à 18h30, sans doute pour décourager les petits malins de griller tout le monde en coupant par le parc…). Nous avons finalement réussi (sans trop savoir comment) à prendre le ferry de 19h00 pour
Nanaimo, puis roulé une partie de la nuit pour atteindre Bamfield, lieu de départ pour Keeha beach mais aussi de la célèbre West Coast trail. (un petit récit sympa sur cette rando ici)




Samedi : nous voilà partis pour quelques heures de randonnée dans la boue de la raincoast. Nous sommes arrivés sans encombres, puants et suants, sur la plage de Keeha Beach où nous nous sommes affalés et endormis comme des loques au soleil. Résultat : quelques beaux coups de soleil ! Mathieu et Guillaume ont ensuite tenté une chasse au crabe et aux oursins, sans succès, apparemment ce n’est pas la saison ! Le temps d’admirer une baleine grise en train de se gaver de crevettes dans la baie et une petite loutre et nous avons été rejoints en fin d’après-midi par l’autre moitié de la caravane (Kate et Cyril, Caro et Marc). Ils se sont fait quelques frayeurs sur la route avant de croiser un ours noir (prêts à dégainer la bombe anti-ours…), et de manquer de rebrousser chemin après que Cyril ait croisé une paisible couleuvre dans la boue (Kate a bien cru qu’il s’était fait attaquer par un ours mais non…). Plus de peur que de mal finalement ! Nous avons entrepris, en bon Frenchies, d’engloutir nos provisions (des steaks délicieux aux herbes de provence et des shamallows arrosés de quelques verres de rhum et de vodka) et de faire le plus gros feu de camp de la plage. Uniquement par dépit le gros feu, après avoir constaté l’installation de ouf de quelques zigues illuminés au bout de la plage : mini-bar, sauna dans les caves, champignons hallucinogènes et lumignons en vessie de je-ne-sais-quoi ; selon eux un vrai « resort » 5 étoiles.

Dimanche : réveil dans la brume mystique typique de cette région… Douche dans la petite rivière d’eau douce et journée glandouille à jouer aux cartes, se balader sur la plage, admirer une martre en train de pêcher et un petit bain de mer pour moi et Marc dans l’eau ma foi pas si froide du Pacifique. (Si, si Guillaume a les photos pour le prouver ! Par contre mes deux acolytes du Polar Bear Swim ont préféré rester sur la plage, au sec !). Le soir, re-bouffe, shamallows grillés et verres de rhum.

Lundi : réveil difficile sous une pluie persistante et démontage du camp. La traversée de la trail s’est faite avec encore plus de boue qu’à l’aller. Arrivés crottés jusqu’aux genoux à Bamfield, nous avons fait un petit arrêt par
Port Alberni histoire de se sustenter dans un petit « fish and chips » et de goûter les meilleurs donuts de l’île de Vancouver. Re-traversée dans un ferry presque vide (surement qu’on a du faire fuir les gens…) en enchainant les parties de Uno.

Ce matin le retour à la réalité a été un peu difficile (surtout qu’il fallait que j’anime un dialogue sur la crise alimentaire avec seulement quelques heures de sommeil dans les mirettes…). Keeha Beach s’était bien sympa et après trois jours à jouer à Koh-Lanta et Survivor on se disait qu’on y serait bien resté à jouer les « seuls au monde ». D’ailleurs on avait même prévu le ballon « Wilson » pour imiter Tom Hanks ! (selon les geeks de service, du moment qu’on peut installer une connexion wi-fi, aucun souci pour jouer les Robinsons de pacotille…)


Bilan de ce weekend :


  • Plusieurs litres de boue

  • Des coups de soleil pour tout le monde

  • Un nœud de couleuvres dérangé (j’ai fait pipi dessus sans faire exprès samedi matin !)

  • Un ours noir (vu par Cyril, Kate, Marc et Caro)

  • Encore une couleuvre, qui a failli tuer Cyril ( !)

  • Des tas de Pygargues à tête blanche

  • Une baleine grise au large (qui n’a jamais voulu repointer son museau pour faire plaisir à ceux qui l'avait pas vue)

  • Une martre

  • Des tas de mouettes, de corbeaux et de merles d'Amérique

  • Un plongeon huard solitaire

  • Un phoque

  • Une loutre

  • 3,5 kg de patates et presque autant de bacon

  • 2 bries

  • 10 steaks énormes

  • 750 grammes de shamallows

  • 2 bouteilles de rhum et deux de vodka

  • D’innombrables parties de tarot, de Uno (avec la malédiction du +12 à répétition pour Sylvain…) et de Colons de Catane

  • Le plus gros feu de camp que Keeha Beach ait jamais vu





Finalement c'est cette photo qui illustre le mieux cette raincoast dont je suis tombée amoureuse il y a huit ans... La brume mystique, la magie de la solitude sauvage...


Comme d’hab, les photos sont sur Flickr et sur facebook

1 commentaires:

Cez a dit…

sublime...et la conclusion...mdr...trop forte!!! pisser sur les couleuvres..ah bravo!!!!!

Météo


Archives du blog