mardi 29 juillet 2008

Weekend de pêche à Ucluelet

Ce weekend nous avons décidé d’aller à la pêche du côté de Ucluelet, sur la côte Pacifique de l’Île de Vancouver, un paradis pour les surfeurs qui viennent y attraper les vagues puissantes du Pacifique. Les Canadiens adorent la pêche et sont nombreux à se rendre dans des "fishing resorts" où, moyennant une carte de crédit, on peut pêcher accompagné d'un bon guide, profiter d'un logement correct et d'un restaurant, voir de tout le confort de la vie moderne. Certains Canadiens préfèrent s'acheter un bateau et une license annuelle de pêche et se débrouiller tout seuls, mais pour les vacanciers du dimanche, le "fishing resort" reste une bonne alternative.



Départ samedi matin de bonne heure pour aller signer les papiers de notre nouvelle maison avant de mettre le cap pour Horseshoe Bay, où nous avons réussi à attraper le ferry de 10h40. Après une traversée sans histoire, nous avons atteint Nanaimo. Le temps d’aller avaler un sandwich sur la plage de Qualicum Beach et nous avons repris la route direction Port Alberni, sur la sinueuse Highway 4, une ancienne « logging road » qui dessert Ucluelet et Tofino.



Ucluelet est un petit port de pêche tranquille, abrité des vents féroces du Pacifique. Le temps était passablement gris mais donnait au port toute son ambiance raincoast. Le village en lui-même est minuscule et la moitié des restaurants étaient fermés (argghhhh !). Nous avons posé nos sacs pour la nuit sur le Canadian Princess, un vieux vaisseau transformé en logement pour pêcheurs du dimanche. Les cabines y sont petites mais on peut encore y prendre son bain dans une vieille baignoire à pieds !




Le lendemain, lever aux aurores pour monter à bord de notre coque de noix, le Coho Princess, qui quittaient le dock à 6h00 tapantes. La mer était haché et le ciel lourd de menaces. Le bâteau nous a emmené au large de la côte pour tenter d’attraper quelques saumons. Manque de bol, avec des conditions climatiques loin d’être clémentes, nous n’avons pas pêché grand-chose, quelques dogfish (des petits requins) que nous avons du rejeter à l’eau, deux beaux lingcods et 3 saumons. Une maigre pitance pour les quelques 22 pêcheurs à bord ! C’est pas faute d’avoir tenté d’appâter les poissons : tout le monde a plus ou moins été malade à cause de la mer hachée et a rendu son petit-déjeuner par-dessus bord… Les saumons n’ont pas l’air d’apprécier les restes de pancakes et de bacon apparemment ! Heureusement, pour apaiser un peu nos déceptions, une baleine à bosse à daigné faire son apparition et nous offrir le spectacle de sa caudale déployée. Tofino et Ucluelet sont deux destinations prisées par les amateurs de whale-watching car, en été, on peut y rencontrer baleines à bosse, baleines grises, orques, loutres, et autres phoques. Phoques qui viennent régulièrement se faire brosser le bide par les pêcheurs du port, quelle bande de fainéants !
Pour couronner le tout, il s’est mis à faire un temps splendide quand nous avons remis le cap sur le port ! Grrrrr !!! Bah, on aura au moins pu jouer les pêcheurs du dimanche le temps d’une matinée. Il y a du boulot avant d’égaler les vieux loups de mer qui en ont fait leur métier. Notre « pitaine » est originaire de Nouvelle Ecosse et nous racontait des campagnes de pêche où tout gelait sur le bateau : pas de quoi nous donner envie, surtout à mon père, plus habitué à la pêche au gros de Maurice, où l’on se prélasse au soleil en short en en tongs…


Au retour, nous avons pu profiter du beau soleil pour nous arrêter le long de la route admirer Kennedy lake, avaler un morceau à Port Alberni et faire un petit arrêt à Cameron lake (un endroit plein de vieilles légendes et de créatures étranges) avant de faire un petit tour dans le McMillan park pour flâner dans Cathedral Grove avec ses pins de Douglas géants.






Pour admirer cette partie magnifique de la côte, au chaud dans son canapé, on peut toujours se procurer le livre de photos de Peter Ramos, avec ses magnifiques images en Noir et Blanc. Cet artiste, qui a passé pas mal de temps entre Ucluelet et Tofino, vit maintenant dans les Rocheuses et prépare un nouveau bouquin de photos prises entre BC et Alberta.



0 commentaires:

Météo


Archives du blog