lundi 29 décembre 2008

Partir et repartir encore...

"Et cette nuit est pareille à cent mille autres quand un train file dans la nuit
-Les comètes tombent-
Et que l'homme et la femme, même jeunes, s'amusent à faire l'amour.

Le ciel est comme la tente déchirée d'un cirque pauvre dans un petit village de pêcheurs

En Flandres
Le soleil est un fumeux quinquet
Et tout au haut d'un trapèze une femme fait la lune.
La clarinette le piston une flûte aigre et un mauvais tambour
Et voici mon berceau
Mon berceau
Il était toujours près du piano quand ma mère comme madame Bovary jouait les sonates de Beethoven
J'ai passé mon enfance dans les jardins suspendus de Babylone
Et l'école buissonière dans les gares, devant les trains en partance
Maintenant, j'ai fait courir tous les trains derrière moi
Bâle-Tombouctou
J'ai aussi joué aux courses à Auteuil et à Longchamp
Paris New-York
Maintenant j'ai fait courir tous les trains tout le long de ma vie
Madrid-Stokholm
Et j'ai perdu tous mes paris
Il n'y a plus que la Patagonie, la Patagonie qui convienne à mon immense tristesse, la Patagonie, et un voyage dans les mers du Sud
Je suis en route
J'ai toujours été en route
Le train fait un saut périlleux et retombe sur toutes ses roues
Le train retombe sur ses roues
Le train retombe toujours sur toutes ses roues"

Blaise Cendrars
Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France, Extrait de "Du Monde entier", Poésie/Gallimard

Moi aussi j'irais bien relire les romans de Francisco Coloane, en naviguant sur les canaux de Patagonie ou en mettant le cap sur les mers du Sud... Blaise Cendrars est un des poètes dont j'emporterai toujours quelques strophes dans mes pérégrinations au long cours, avec La Longue Route de Moitessier. J'aime tant vagabonder sur les routes du monde, en train ou à la voile... Cette nouvelle année apportera, j'espère, son lot de vagabondages et de paysages à découvrir, son lot d'errances et d'oubli de soi sur des chemins perdus.


Bonne année à tous les vagabonds au grand coeur, aux rêveurs perdus le nez dans les étoiles et à tous ceux qui parcourent sans relache l'horizon en quête d'une inaccessible destination !

0 commentaires:

Météo


Archives du blog