mercredi 8 avril 2009

Day 4 - Canyons, déserts, ruines et villes fantômes entre Page et Jerome

Une nuit paisible à Page, un petit-déjeuner englouti rapidement à l’hotel entre deux groupes volumineux de touristes et nous revoilà sur la route. Pas pour longtemps en fait puisque nous nous garons sagement dans la ville de Page pour grimper dans un « Monster truck ». Pourquoi un monster truck ? Parce que le geek et moi avons décidé d’aller visiter Antelope Canyon, un canyon étroit dans le désert. Ce canyon ne peut être visité qu’avec un guide de la réserve Navajo.


La région est sujette à des « flash floods », des inondations éclair, qui ne préviennent pas et qui font monter l’eau à plusieurs mètres. Il y a quelques années, une douzaine de personnes se sont ainsi noyées dans le canyon. Depuis, le guide est obligatoire. Cela permet aussi d’entretenir le canyon et d’éviter les vandales habituels qui n’ont rien de mieux à faire que graver leur prénom partout où ils peuvent ou faire des petits dessins humoristiques. Je me demande parfois si les pétroglyphes que nous admirons sur certains sites archéologiques ne sont pa
s les vestiges des galopins de l’époque…


Bref ! Entassés avec tout un groupe de joyeux touristes, nous prenons la route du canyon, 10 minutes de route et encore un quart d’heure de piste dans le désert. Ici c’est le vrai désert, même pas d’acacias, juste des dunes qui déroulent leur tapis à l’infini, parfois entrecoupées de quelques herbes folles ou d’un cactus intrépide qui s’accroche comme il peut.



Arrivés au canyon, nous entrons dans un autre monde avec notre guide. Le canyon a apparemment été découvert tardivement par une jeune fille Navajo. Le canyon offre des courbes et des bosses et des couleurs fabuleuses, nous plongeant dans un monde parallèle sans même prendre de substance hallucinogène. C’est l’eau des inondations et l’érosion du vent et du sable qui ont sculpté cet étrange monument. Une belle promenade en tout cas, avec pour seule conséquence de se retrouver avec des grains de sable absolument partout. Un nettoyage complet de l’appareil photo s’impose !




Après cette visite qui nous a laissé les yeux plein de couleurs, nous nous arrêtons quelques minutes à Page le temps de boire un café et de manger un muffin au Beans café. Nous reprenons ensuite la route, avec juste un petit arrêt à l’entrée de Page pour admirer la vue sur la Colorado qui forme ici une boucle. Pour atteindre le point de vue, il faut marche un peu dans le désert, mais le détour vaut largement le coup d’œil. Le vent souffle fort à présent et donne au désert une atmosphère irréelle.



De retour sur la route, nous redescendons vers
Flagstaff, en repassant dans ces montagnes rouges si impressionnantes avant de nous retrouver sur une route toute droite qui coupe les dunes de sables. Le vent souffle à présent en tempête et le geek a fort à faire pour maintenir la trajectoire de la voiture. Difficile de voir au travers le pare-brise, pris dans des tourbillons de sable. Nous atteignons finalement Flagstaff sans encombre. Changement de décor, la forêt reprend ses droits ! Nous ne passerons pas longtemps à Flagstaff, à peine le temps d’avaler quelques tacos sur le bord de la route.


Un peu avant Camp Verde, nous nous arrêtons pour visiter une autre curiosité de la région, le
Montezuma Castle. Il s’agit d’un site archéologique très bien préservé. C’est une sorte de HLM antique, perché dans des falaises de calcaire et surplombant une jolie rivière. Ce sont les Sinagua, les ancêtres des Hopis, qui vivaient ici, dans ce « château » de vingt salles. Il existait autrefois une autre structure similaire, mais on ne peut en voir que des vestiges. Le château en lui-même ne se visite plus car trop fragile, mais une jolie promenade au pied de la structure permet d’en apprécier la beauté. Un petit musée archéologique propose une exposition d’artefacts trouvés sur le site et explique l’histoire de ce peuple étrange. En 1425, pour une raison que l’on ignore, les habitants de cet étrange refuge l’ont brutalement abandonné pour migrer ailleurs, après près de 200 ans d’occupation. Pas très loin, à quelques kilomètres, on peut visiter le Montezuma Well, un puits artésien profond qui est pour beaucoup de peuples locaux, l’origine du monde. Un sentier permet de faire le tour du puits et d’admirer la faune et la flore des alentours. Il y aurait au moins 5 espèces endémiques à ce puits, dont un scorpion d’eau très rare.


Après cette petite étape culturelle, nous sommes remontés vers le nord, avant de prendre la route pour
Sedona, où travaille mon amie Wendy. Sedona est connue pour son univers New Age, ses artistes et ses spas. Sedona serait au centre de 7 vortex énergétiques puissants, ce qui explique son attrait. De nombreux sentiers de randonnée permettent d’explorer les alentours avec leurs spectaculaires formations rocheuses. Malheureusement pour nous, nous n’avons pas prévu de passer beaucoup de temps à Sedona, d’autant plus qu’une tempête s’annonce et la pluie commence à tomber. Sedona m’a un peu déçu, je m’attendais à une petite ville plus proche des villages hippies de la BC, mais c’est à présent un lieu de villégiature pour riches personnalités, avec restaurants de luxe et galeries d’art. Nous ne nous attarderons donc pas et reprenons la route direction Cottonwood et Jerome, où nous passerons la nuit.


Jerome est une ville minière fantôme, accrochée au flanc d’une montagne. La route qui y monte est tortueuse et avec la tempête et les nuages sombres, on se croirait presque dans un film d’horreur ! Jérôme a connu l’age d’or des mines de cuivre, avant de tomber en désuétude et de pratiquement disparaître suite à des glissements de terrains. Des artistes ont redonné vie au patelin, en y installant leurs ateliers dans les bâtiments en brique abandonnés. Aujourd’hui c’est un petit patelin plein de charme, qui vit de ses artistes et du tourisme. De nombreux bâtiments sont réputés hantés et attirent les spirites. Nous passerons pour notre part notre nuit dans l’ancien hôpital de la ville, transformé en hôtel pompeusement nommé le Grand Hotel. Les fantômes y sont apparemment réputés ! En tout cas la déco est très kitsh et l’ascenseur d’époque. En allant chercher nos affaires dans la voiture, nous croisons une famille de javelinas, des petits sangliers, ou pecaris locaux, qui ne semblent pas particulièrement farouches. Nous nous couchons en lisant le guide des lieux hantés de la route 66 pour nous mettre dans l’ambiance…


Je ne sais pas si les fantômes nous ont trouvé sympathiques mais je crois que c’est l’endroit où nous avons le mieux dormi, malgré la tempête qui faisait rage dehors. Pour les amateurs d’histoires de fantômes, on peut aussi dormir dans
l’ancien bordel de la ville où le fantôme de la « madame » réside encore avec son chat… Demain, retour vers Vegas.




Le trajet de la journée (cliquez pour aggrandir la carte)


Les photos d'Antelope Canyon sont .
Les photos du reste de la journée sont .

7 commentaires:

Olivier de Montréal a dit…

C'est fantastique, ces photos de canyon! J'adore ces mélanges de orange et cuivre...

Merci Elodie!

dick shaver a dit…

Toutes ces photos font vraiment rêver... la douceur des parois de cet Antelope Canyon, cela donne envie d'y être ! je suis sûr qu'il y avait plein de rogfogo là bas ;-)
superbe voyage...:-)

Loutron Glouton a dit…

Oui, des rogfogos c'est plus que certain. D'ailleurs les différentes salles de ce canyon offrent des formes parfois surprenantes. Une des salles fait penser à un visage avec un grand oeil ouvert qui pleure, les indiens l'appellent la "weeping eye". Il faudrait passer plus de temps à explorer les différents motifs inscrits dans les pierres, mais ça fait rêver !

drmouton a dit…

superbes photos avec les couleurs et les rayons de soleil.
bravo

Anthropopotame a dit…

Cool ! Garde bien toutes les adresses et références, je voudrais y aller avec ma soeur cet été. D'ac?

Nicolas a dit…

Salut Elodie! La semaine dernière j'ai regardé pour la première fois vos photos de ce voyage aux USA, et puis, enthousiasmé, j'ai prévenu Amandine qu'il y avait sur sur flickr ces photos de votre voyage et de belles photos de toi enceinte sur un merveilleux décor de canyon, sachant bien que ça l'intéressait beaucoup de voir à quoi tu ressemblais en ce moment (!), et j'ai ajouté qu'en plus, tu es très belle dessus! (cf "Lost in ochre") (désolé Sylvain pour ce compliment qui j'espère ne t'énervera pas!) :-) J'espère que depuis elle est allée voir vos photos, je ne lui en ai pas encore reparlé. Bref, merci à vous deux Elodie et Sylvain pour ces images de votre voyage aux USA, elles me font bien rêver, en particulier toutes ces photos de nature et de grands espaces bien-sûr!!!

Loutron Glouton a dit…

Merci Nico :-)

Météo


Archives du blog