mardi 19 mai 2009

Aventures sur la Sunshine coast - Adventures on the Sunshine Coast

Ce weekend, Elo, Mat, le geek et moi avons mis les voiles pour un petit week-end de camping et de balades sur la Sunshine Coast. Nous avons embarqué dans une voiture de la co-op samedi aux petites heures du matin, direction Horseshoe Bay pour prendre notre ferry. Arrivée de bonne heure pour être certains de monter à bord, nous avons eu le temps d’aller déguster un “cinnamon roll” et une boisson chaude dans un petit bouiboui. À Horseshoe Bay, nous avons croisé Stéphanie qui s’en allait sur Vancouver Island, faire du surf avec son Canadien.



Après avoir failli perdre le geek au moment de monter à bord du ferry (il avait trouvé le moyen d’aller aux toilettes 2 minutes avant le départ), nous avons finalement atteint Langdale, sans encombres. La Sunshine Coast est en fait rattachée au reste du continent, mais avec les montagnes, les lacs et autres obstacles naturels, il faut prendre le bateau pour s’y rendre. La Sunshine Coast se divise ensuite en deux parties, la Malaspina Peninsula, plus au nord et plus sauvage et la Sechelt Peninsula, plus au sud, civilisée et mouchetée de jolies plages de galets et de bed and breakfast cosy. Tout le long de la côte on trouve des artistes et des artisans, des hippies, des vieux pêcheurs, des bûcherons à qui on ne la fait plus ou des mineurs en voie de reconversion.

En souvenir de mon premier road-trip en BC avec des copains, nous avons fait un arrêt souvenir à Robert’s Creek, la mecque des hippies et la capitale mondiale de la botte en caoutchouc. Le village était assez typique il y a 10 ans encore avec son café-librairie psychédélique, son mandala inspiré du calendrier maya et ses artistes illuminés. Aujourd’hui, le village a gardé son charme mais est nettement plus touristique,. Nous avons aperçu de belles villas sur le bord de mer et de nouvelles boutiques chics et un spa ont fait leur apparition. Nous avons tout de même pu manger quelques petits beignets indiens et avaler un smoothie bio au Gumboot café, plus petit et un peu moins psychédélique que dans mon souvenir. On y donne encore des concerts apparemment.

En routards que nous sommes, nous avons dédaigné les B&B avec vue sur mer et jacuzzi en terrasse pour le camping de Robert’s Creek. De là nous avons exploré les sentiers de randonnée dans la forêt environnante, dégusté du brie sur la plage de Sechelt et oublié un peu la ville et le boulot.


Le soir, nous nous sommes préparé un repas de gourmet au coin du feu. Au menu : des petites Saint Jacques à l’ail et au vin blanc, des pâtes fraîches et des steaks pour les carnivores...

Le lendemain, nous remballons nos tentes, nos popotes et nos sacs de couchage, direction Egmont, plus au nord. Sur la route, nous nous arrêtons pour admirer les jolis points de vue, piquer une tête dans la mer à Halfmoon Bay (mon premier bain de mer de l’année !), ou explorer Smuggler’s Cove, une belle balade entre forêt et falaises. A Smuggler’s cove, nous lézardons un peu au soleil, admirant les kayakistes et les voiliers qui se frayent un chemin dans les méandres rocheux.




En fin de journée nous atteignons finalement Egmont, où nous engloutissons un vrai repas dans un petit bar avec vue sur l’eau. Le défi de ce soir : trouver un camping correct dans le coin, isolé au bout du monde. Entre le camping sur le parking du bar (avec des prix exorbitants et pas de barbecue…) et celui, plus mignon mais au bord de la route de Strongwater, nous optons finalement pour un peu plus de route et nous rendons pour la nuit à Klein Lake. Là, les prix sont nettement plus raisonnables, le lac joli avec ses petits pontons, et nous avons de quoi nous faire un petit feu de camp sympa pour la nuit. Par contre, le coin est apparemment colonisé par des « rednecks »[1] en caravane et quads, bruyants et assez crados vu l’état de certains des emplacements de camping ! Ils vont passer leur soirée à faire des tours du camping en quad ! Seules les grenouilles ont réussi à faire autant de bruit !


Lundi matin, nous nous réveillons sous une pluie persistante et un ciel gris, Nous remballons rapidement notre matériel et optons pour un petit-déjeuner au West Coast Wilderness Lodge, à Egmont. Le lodge est un magnifique bâtiment tout en bois, avec une vue imprenable sur le détroit. Le petit déjeuner est consistant et les prix corrects. Le temps de déguster le repas et la vue et le ciel se dégage un peu.

Nous allons pouvoir aller faire notre balade pour admirer les Skookumchuck rapids, des tourbillons qui se forment au moment de la marée, lorsque l’eau s’engouffre dans Sechelt Inlet.






Ce que nous espérions voir...


Ce que nous avons effectivement vu


Le sentier de randonnée serpente dans une forêt dense et superbe, contourne un lac calme et aboutit sur les hauteurs. De là nous apercevons quelques phoques farceurs qui se laissent porter par les courants et profitons du calme serein de l’endroit. Difficile de se dire que demain nous retournons au boulot ! La balade nous aura en tout cas oxygéné, même si les rapides étaient un peu moins impressionnants que sur les images que nous avions vu. Il faudra sans doute revenir au moment des grandes marées…




Lorsque nous reprenons la route, la pluie se remet à tomber et c’est sous un déluge que nous arrivons finalement au terminal des ferries de Langdale, dans l’espoir d’attraper le ferry de 18h30. Nous ne pourrons pas monter dans celui-là mais sommes dans les premiers pour celui de 20h20… Ou du moins le croyons-nous jusqu’à ce que notre voiture refuse de démarrer au moment d’embarquer ! La mauvaise blague ! Il semblerait que notre batterie ait rendue l’âme. Nous voilà obligé de pousser la voiture sur le côté et de regarder notre ferry partir sans nous. Le personnel de BC ferries tente de recharger notre batterie avec un petit appareil, sans résultat. Nous appelons alors la co-op pour savoir ce que nous devons faire, appeler une dépanneuse et monter à pied sur le ferry ? Deux gentils passagers jettent un œil sur le moteur et nous prodiguent leurs conseils. Nos téléphones sont tous sur le point de ne plus avoir de batteries non plus et l’angoisse monte car Mat doit absolument rentrer à Vancouver pour prendre un avion de bonne heure le lendemain matin… Finalement, le gars de la co-op nous apprend que le petit système qui leur permet de traquer les voitures et de s’assurer que les membres respectent bien leurs réservations consomme beaucoup d’énergie. Le simple fait d’avoir écouté la radio pendant notre attente au terminal a sûrement épuisé la batterie, il faut la relancer avec un autre véhicule, le genre de boîtier employé par les gens de BC ferries n’étant pas assez puissant. Les gens de BC ferries n’ont pas le droit d’utiliser leurs véhicules pour cela et nous envoient un peu promener mais, là encore, la gentillesse des Canadiens va faire des miracles. Une passagère accepte de nous dépanner et nous branchons les câbles sur son véhicule sous l’œil vigilant des deux autres passagers qui nous assistent. La batterie va finalement se recharger au bout d’un quart d’heure et nous réussissons à monter à bord du dernier ferry qui quitte la Sunshine Coast à 22h10, plus de peur que de mal ! Par contre, si vous êtes à la co-op, un conseil, faites très attention à ne pas utiliser la radio ou le chauffage si vous êtes à l’arrêt !


Mis à part cette petite panne, nous avons tout de même bien profité des beautés de la Sunshine Coast et nous avons pu nous aérer la tête. Les prochains voyages ne sont prévus que pour l’été maintenant !


Les photos du trip sont et .



[1] Version Canadienne du beauf, generalement il roule en 4x4 puant, aime la country music, la chasse à l’ours et le tuning, mais c’est une definition encore trop simpliste!



For the Victoria day long week-end, Elo, Mat, the geek and I headed out for some camping and hiking on the Sunshine Coast. We all piled in a co-op car, early on Saturday morning and headed off for Horseshoe Bay to catch our ferry. We arrived early to be sure to board the ferry, so we had enough time to grab a hot drink and a cinnamon roll in a little coffee shop. In Horseshoe Bay, we ran into Stéphanie, who was heading for Vancouver Island to go surfing with her Canadian.


We almost lost the geek when we boarded the ferry (he went to the bathroom two minutes before the ferry was sailing out) but we managed to reach Langdale without a problem. The Sunshine Coast is part of the continent but high mountains, lakes and other natural hurdles make it easier to reach by boat. The Sunshine Coast is divided in two parts, the Malaspina Peninsula, northern and wild and the Sechelt Peninsula, southern, with many beaches and cosy B&Bs. Along the coast one can find many artists, artisans, hippies, old fishermen, loggers and miners that are switching to new jobs.

In memory of my first road-trip in the area, we stopped at Robert’s Creek, the world capital of the gum boot and renown place for hippy tree-huggers. The village was really typical 10 years ago with its café, its psychedelic library, its mayan-inspired mandala and funky artists. Today the place is still charming, but luxurious villas have appeared on the waterfront, as well as a spa and nice touristy shops. We managed to grab some Indian samosas and some organic smoothies at the Gumboot Café, a little less psychedelic than I remembered. They still have concerts there though.

We disdained the ocean-view B&Bs and settled at the Robert’s Creek campground for the night. From there we explored around, hiking the forest trails nearby and tasting some brie on the beach in Sechelt, forgetting about the city and work. That night, we prepared a gourmet dinner, with fresh scallops in white wine and garlic, fresh pasta and some steaks for the carnivores !

The next day, we packed our gear and headed north, towards Egmont. On the road, we stopped at Halfmoon Bay (where I took my first dip in the cool ocean), explored Smuggler’s Cove, a nice hike through forest trails and up on cliffs. In Smuggler’s Cove we sunbathed and watched kayakers and sail boats wind their way through the nooks and crannies of the cove.

We finally reached Egmont, at the end of the day. We had a nice supper in a little café with a beautiful ocean view. Tonight’s challenge was to find a proper campsite in this isolated place. There was one campsite on the bar’s parking lot, really expensive and with no barbecue, and another, a lot nicer but really close to the road. We opted to drive some more and ended up spending the night at Klein Lake. The prices were a lot more reasonable and the lake pretty nice. The only downside were all the rednecks hanging around, many of them noisy on their ATVs and pretty disgusting from what we saw of some of the campsites. Only the frogs managed to make more noise !

Monday morning we woke up to the sound of a persistent rain. We packed the gear and chose to have breakfast at the West Coast Wilderness Lodge, in Egmont. The lodge is beautiful, with an amazing view. Breakfast was excellent and the prices ok. We took our time to appreciate the food and the view and the sky finally cleared. We headed off for a little hike to see the Skookumchuck rapids, that are impressive when the tides bring in gallons of rushing water in Sechelt Inlet.

The hiking trail winds through a dense forest, around a calm lake and ends on the cliffs overlooking the narrows. We spotted a few seals playing around in the narrows and spent some time taking in the peaceful atmosphere. Hard to imagine we were going to be back at work the next day! The hike was energizing even if the rapids were not as impressive as what we had seen on pictures. We will have to come back when the high tides happen.

As we headed back towards Langdale, the rain started pouring above. We reached the ferry terminal in the hope to catch the 6:30 ferry back home but missed it by a few cars. We were lined up to be the first one on the 08:20 ferry… Or so we thought until our car refused to start as we were boarding! Our battery had died. What a bad joke! BC ferries people tried to help with a jump-start device they have but without any success. We called the co-op to see what we could do. Two other passengers were nice enough to try and help us figure out what was going on with the car. The co-op people finally told us that the FOB key device that tracks our reservations used up a lot of energy and probably emptied the battery as we sat listening to the radio waiting for the ferry. We had to jump start the battery with another vehicle but BC ferries personnel were not allowed to use their trucks for that, They were not really helpful. Luckily for us, a nice lady helped us with her car and after 15 minutes we managed to get the car running. Canadians did not fail their reputation of niceness! We managed to catch the last ferry out of Langdale at 10:10. If you use co-op cars, beware!

Except for this little car glitch, we really enjoyed a lovely weekend. The next trips are not planned before summer now…

The pics of the trip are here and here

7 commentaires:

Matt a dit…

Une bise de LA, après ce bon petit WE sunshine Coastien ! Vive le camping, les Reds necks et Carcassone ;)

dick a dit…

çà fait drôlement rêver tout çà ! la présence de la forêt juste au bord de l'eau, je craque pour ce type de paysage...

Loutron Glouton a dit…

Oui, la BC est superbe pour cela. J'étais tombée amoureuse de ces immenses forêts humides, des montagnes et des fjords aux eaux profondes... Ici l'imaginaire a de quoi prendre son envol ;-)

Véronique a dit…

Beau petit week-end que vous vous êtes fait! J'ai eu la chance de voir les rapides de shcroumshcroum il y a quelques années, c'était vraiment impressionnant, sans compter ceux qui s'amusaient dedans avec leur kayak. J'avais aussi aimé la petite promenade pour se rendre aux rapides. Ah tiens, ça me donne envie d'y retourner!

Anonyme a dit…

Bonjour,
je vous ai écris pour la première fois, en novembre 2008. Je poursuis toujours mes recherches d'emploi pour partir pour vancouver. Pour le moment, je n'ai pas encore votre chance. Je lis votre blog. Et je me dis que cette ville est grandiose malgré quelques côtés négatifs. Au plaisir de vous lire...

stephanie a dit…

d'ailleurs, je me suis demandee.. quand j'etais membre de la co-op, ils nous avaient dit que ca couterait tjrs moins cher de louer ailleurs quand plus de 2 jours.. ca a change ?
Ca avait l'air beau et ca me donne bien sur envie de retourner sur la sunshine coast !

Loutron Glouton a dit…

En fait à deux couples, on avait partagé la loc de la voiture et du coup ça nous revennait moins cher que de louer ailleurs. Surtout qu'avec le lundi férié il aurait fallu rendre la voiture le mardi matin et payer un peu plus...

Météo


Archives du blog