samedi 4 septembre 2010

Point Roberts: un petit bout d'USA au Canada

Il fait encore beau sur notre "wet" coast et chaque journée de soleil est une victoire de remportée sur la pluie qui va nous accompagner une bonne partie de l'hiver et du printemps. Avant d'enfiler nos bottes en caoutchouc et nos cirés, nous profitons des derniers beaux jours pour passer beaucoup de temps dehors.

Lundi étant férié pour la fête du travail, nous avions prévu  de profiter de ce weekend prolongé pour aller camper à Point Roberts, une minuscule exclave des Etats-Unis au sud de la péninsule de Tsawwassen. Du camping qui se trouve sur la pointe, il est fréquent d'apercevoir les orques qui viennent passer l'été dans le détroit de Georgia et dans le dédale des îles San Juan.

Malheureusement, le petit passager en a décidé autrement, une poussée dentaire un peu pénible et un gros rhume nous ont poussé à transformer notre weekend de camping en une après-midi de balade.

Pour aller à Point Roberts nous avons donc glissé nos passeports dans nos sacs et passé la frontière. Une fois les formalités remplies, nous avons pu profiter du soleil et de la chaleur pour nous promener le long du bord de mer, admirant au passage les résidences avec vue sur mer...


Une fois encore cet été, les orques étaient aux abonnées absentes... Nous avons donc poursuivi notre promenade sur les hauteurs de Lily Point, où on peut profiter d'une vue imprenable sur le détroit et sur les falaises sablonneuses. 


Nous avons descendu la falaise, croisant au passage des cavaliers en goguette, pour aller profiter des derniers rayons de soleil au pied des falaises, sur la plage, où le petit passager en a profité pour jouer un peu dans le sable.

 

Point Roberts est une minuscule communauté, les enfants peuvent y faire leur deux premières années d'école primaire mais ensuite doivent se rendre en bus jusqu'à Blaine. Il n'y ni vétérinaire, ni médecin, ni pharmacien dans ce petit bout d'USA et les habitants doivent traverser la frontière canadienne et conduire jusqu'au poste-frontière suivant pour aller se faire soigner, les assurances américaines ne remboursant pas les soins faits au Canada, y compris pour les urgences.


L'exclave se targue cependant d'un nombre important de boîtes aux lettres. Les Canadiens louant souvent des boîtes aux lettres pour s'y faire livrer des produits américains sans payer les frais de douane.


2 commentaires:

Anyes a dit…

Cela fait 18 ans que nous habitons ici et nous ne sommes jamais alles a Point Roberts, en lisant ce billet je sais maintenant ce que nous allons faire des que possible. Merci:-)

Le petit passager est trop mignon...

Loutron Glouton a dit…

C'est nos voisins qui nous ont parlé de Point Roberts. C'est une petite promenade facile et pas trop loin :-)

Météo


Archives du blog