vendredi 21 janvier 2011

TGIF: ou comment le politiquement correct est parfois un peu trop correct pour être honnête...

Ouaip, c'est Vendredi ! Je viens de recevoir un mail de mon propriétaire (ou plutôt de sa femme) pour m'annoncer que la ville de Vancouver demande aux propriétaire de se débarrasser de toute mangeoire à oiseau pour éviter la prolifération de la vermine (comprendre les rats...). Mon proprio je le croise presque tous les jours quand il vient faire ses travaux au-dessus de chez nous, il glisse la facture d'électricité dans notre boîte aux lettres mais apparemment venir se plaindre de notre mangeoire à oiseaux requiert un mail avec vrai-fausse règle de la ville... Passons.

Ce petit épisode de la vie de tous les jours à Vancouver-la-politiquement-correcte, me rappelle que si le quartier était autrefois le repère des hippies sur le retour, aujourd'hui c'est plutôt le repère des Desperate Housewives qui préfèrent les gazons manucurés aux potagers sauvages... Mon proprio a horreur des composteurs et aime abuser du roundup sur les malheureuses mauvaises herbes qui auraient le culot de s'installer dans le jardin. Personne n'a peur des contradictions dans le coin... On proteste contre les tankers mais on conduit des 4X4 monstrueux, on mange bio mais on râle contre la transformation du golf en parc protégé. Dans un genre un peu différent, les jeunes mères s'extasient sur leurs morveux respectifs en se confirmant que la maternité c'est formidable gna gna gna.... tout en puisant dans un stock inépuisable d'antidépresseurs...

Dur dur de vouloir paraître si civilisé, si propre, si parfait quand la réalité de la vie est un véritable chaos sur le point de se produire! 

Je ne vais pas donner des sueurs froides à mon pauvre proprio qui doit déjà faire avec mon lombri-composteur, mon potager sauvage et mon gamin qui ressemble d'avantage à un troll de Troy certains jours qu'à un petit ange... Pour lui faire plaisir, je viens de décrocher la mangeoire, au grand dam des petits pious-pious et de Blacky, l'écureuil du coin. Bah, dans un sens c'est mieux qu'ils se nourrissent sans coup de pouce de notre part. Dieu (insérer ici le dieu de votre choix...) nous préserve de la possibilité que la nature sauvage viennent perturber notre quartier si civilisé !

3 commentaires:

Anyes a dit…

Venez nous rendre visite, ici ils encouragent le compostage et c'est meme obligatoire au niveau des poubelles. Je ne garanti pas pour les mangeoires d'oiseaux, mais tous nos voisin en ont. Bon courage :-)

Jacques a dit…

Il a bien raison ton proprio. Mais on peut faire mieux !

Fi des pelouses et autres végétaux qui poussent intempestivement et laissent leurs feuilles par terre tout en attirant des bestioles non homologuées !

Un bon bitume y'a rien de tel.
Et pour les indécrottable hippies dont tu sembles faire partie, on peut toujours mettre une pelouse synthétique qui a le mérite de la verdure sans nous casser les oreilles avec les tondeuses :-)

Vive le progrès !

Anonyme a dit…

tres interessant, merci

Météo


Archives du blog