mercredi 31 août 2011

Des abeilles dans mon jardin?

Notre petite famille recherche un nouveau trou de hobbit. Nous commençons à nous sentir à l'étroit et le geek travaillant souvent de la maison rêve d'un bureau rien qu'à lui. Dans le marché immobilier de dingue de Vancouver, pas facile de trouver à se loger à peu de frais.  Dans notre quartier, il n'est pas rare de voir des maisons à vendre pour plus de 2 millions de dollars. Du coup, il est fort possible que nous déménagions dans un autre quartier de la ville. Le coin de Commercial Drive me plairait bien mais là-aussi le marché est saturé...

Parce que bon, ça me tente de plus en plus de ma lancer pour de vrai dans l'apiculture et la production de miel... Pour cela, il me faut un jardin à moi ou alors un proprio plus accommodant que le mien (qui a pourtant beaucoup de qualités !). Je viens de découvrir via la merveilleuse Nikiah Seeds qu'il existe une association à Vancouver qui installe des ruches chez des particuliers pour aider les pollinisateurs à recoloniser les villes. On peut donc parrainer une ruche et recevoir une petite formation par le biais des apiculteurs. Je pourrais aussi prendre des cours avec mon directeur académique, spécialiste mondiale des abeilles et fervent apiculteur. L'avantage d'avoir un tel bonhomme comme directeur c'est que j'ai du miel gratis toute l'année pour sucrer mon thé au bureau. Miam ! Il est vrai qu'avec l'utilisation si importante de pesticides dans l'agriculture, les abeilles survivent de moins en moins en milieu rural, par contre elles s'adaptent bien en ville où finalement moins de pesticides sont aspergés sur les fleurs qu'elles butinent.

mon rêve... photo de Amy Hobbs


Mais revenons à nos abeilles... J'ai depuis quelques années élevé avec succès des megachiles (osmies), des abeilles pollinisatrices solitaires. Cette année on m'a même offert un second "HLM" pour les héberger. Mais cela fait bien plusieurs années que l'envie me démange d'avoir de vraies ruches. Un petit clin d'oeil du destin, peu avant de me marier, en rangeant la grange où nous devions faire la fête, le geek et moi avons retrouvé des ruches rondes en paille, anciennes:
Un signe? Bon en attendant, je me replonge dans l'histoire de l'apiculture et dans quelques vieux traités trouvés chez mon bouquiniste favori. Tant qu'à attendre, autant me plonger dans le théorie hein !

Mais  bon, il va falloir le trouver ce jardin idéal où je pourrais mettre une ou deux ruches...

2 commentaires:

Minimoiz a dit…

haha, pareil, nous aussi sommes à la recherche d'un nouveau nid (me sens plus oiseau qu'abeille :-)

Je trouve ton idée de la ruche inhabituelle mais géniale! J'espère que tu trouveras le jardin adéquat pour re-abeilliser les contrées de Vancouver :-)

Good luck pour la petite et la grande ruche que tu recherches.. :-)

Anyes a dit…

Je pense a vous pour que vous trouviez votre nouveau jardin tres bientot.
Bonne chance

Météo


Archives du blog