mercredi 11 avril 2012

Weekend à Desolation Sound: épisode 2, des kayaks et des roulés à la cannelle

Après une nuit reposante, on s'est réveillés avec la brume qui se levait sur la mer. Un soleil radieux laissait présager d'une belle journée. Le calme presque éthéré de Okeover Arm est vraiment propice à la méditation et à la relaxation...

 
 
 

Après quelques heures à apprécier le calme, nous avons mis le cap sur Lund pour prendre un petit-déjeuner à la fameuse boulangerie de Nancy, connue pour ses roulés à la cannelle. On s'est tous régalés ! Le roulé à la cannelle aux fraises et à la rhubarbe, je m'en suis pas encore remise tellement c'était bon ! Lund, c'est le bout de la highway 101, l'autoroute pan-américaine qui va précisément de Lund à Quellon, Porto Monte,  au Chili, quelques  15 202 kilomètres plus au sud.

 
 

Lund a été fondé par un des nombreux Suédois qui ont immigré en BC. C'est un petit port de pêche qui voit sa population plus que doubler l'été quand les estivants envahissent les lieux, prêts à prendre la mer sur leur divers rafiots pour se rendre à leur cabanes sur les différentes iles de Desolation Sound ou sur l'ile de Savary, un petit paradis presque tropical, une drôle d'anomalie climatique.  Le petit passager a essayé de monter à l'abordage d'un petit bateau qui aurait été idéal pour aller à la pêche avec  son grand-père mais son Papa a du lui expliquer que les actes de piraterie n'étaient pas acceptables.  Franchement, aucun sens de l'aventure ces parents !

 
 
 

Tout ce qu'il faut pour survivre dans le coin: une caisse de nourriture, du gasoil pour le bateau, une tronçonneuse et l'inévitable glacière pour le bières et les fruits de mer:

 
 

Après cette pause casse-croûte on s'est promenés le long de la mer et on a lézardé en bouquinant, ravis de n'avoir pas d'ordis ou de smart-phone pour nous rappeler aux réalités du boulot. Après le déjeuner et la sieste, le petit passager a  enfilé son gilet de sauvetage et son pantalon étanche et nous sommes allés faire du kayak tous les trois. L'eau était calme et il faisait grand soleil. Explorer les nombreux fjords qui parsèment Desolation Sound est vraiment idéal à partir d'une embarcation légère...

 

Après cette virée iodée, on s'est pris un goûter au chalet. Encore quelques centaines de pages de lues pour le geek et pour moi, savourant la tranquillité de n'avoir pour ainsi dire aucun voisin...


 

Le soir, on s'est encore régalés, nous sommes allé manger au Laughing Oyster (l'huître qui rigole) un restaurant juste à côté qui est très réputé pour ses fruits de mer.Les huîtres sont une des spécialités du coin, avec les crabes et les crevettes. Dans le jardin du restaurant, le petit passager a réussi à apercevoir un des premiers colibris de la saison.

 


.

3 commentaires:

Nicolas a dit…

Ouah! Super beau, ça fait rêver. J'aime bien la photo avec le soleil et la petite brume au dessus de l'eau éclairée par ce soleil. J'apprécie aussi les autres photos, tout ça donne envie de voyager! de faire des voyages magnifiques! Merci!

Nicolas a dit…

C'est vraiment super tout ce que vous faites en BC et en famille. J'adore vos différentes activités lors de telles sorties et votre façon d'apprécier de vous retrouver ensemble, autour de tout ce que vous aimez. Ce que je préfère c'est la façon que tu as de décrire les événements et les choses. Par exemple, quand tu parles de "cette virée iodée" ou "du calme presque éthéré de Okeover Arm"… Bon là sorti de son contexte c'est pas pareil mais dans tout ton blog, c'est parfait. Toute cette poésie (c'est à dire cet authentique amour des mots et amour de la vie) sous-jacente à ton blog , fait que l'imagination peut s'envoler, passer toutes les frontières possibles et se fondre dans une mélodie qui s'accorde bien par exemple avec une célèbre chanson d'Arlo Guthrie "Everybody's Talking" que je viens d'entendre ce matin par hasard :-) (et que j'ajouterais bien sur mon minuscule "blog", tiens :-) …). Les paroles donnent ça:
Everybody's talkin at me,
I don't hear a word they say,
Only the echoes in my mind.
People stop and stare,
I don't see their faces,
Only the shadows of their eyes.
I'm goin' where the sun keeps shining,
Thru the pourin' rain.
Goin' where the weather suits my clothes.
Bankin off of the northeast wind,
Sailin' on a summer breeze,
Skippin over the ocean,
Like a stone.
Everybody's talking at me,
I don't hear a word they say,
Only the echoes of my mind.
I won't let you leave my love behind
No i won't let you leave.......
Je veux bien que cette joyeuse et sereine mélodie me trotte dans la tête pour longtemps. Merci à toi. :-)

Nicolas a dit…

OOOUPS... Je me suis trompé sur le nom du chanteur, celui que j'avais donné n'était qu'un des nombreux chanteurs qui ont repris cette chanson. C'est HARRY NILSSON qui est le chanteur de la très célèbre version de cette chanson Everybody's Talkin (la version utilisée pour le film Midnight Cowboy).

Météo


Archives du blog