dimanche 2 mars 2014

Accoucher à Vancouver... sans papiers


Ce matin j'ai reçu un gentil courriel d'une personne qui a prévue d'arriver sous peu à Vancouver et voulait des renseignements sur l'accouchement et comment ça se passe ici.  La dame est très enceinte et accouchera sous quelques semaines.

Commençons par le commencement: pour accoucher à Vancouver comme partout ailleurs au Canada il est fortement recommandé d'être couvert par l'assurance santé de la province. Ici c'est le Medical Service Plan. C'est pas gratuit, il faut payer, même si parfois l'employeur s'en charge. Le MSP s'obtient quand on a des papiers en règle avec l'immigration. Il n'est PAS accessible aux personnes avec un visa de touriste pour 3 mois. Même avec des papiers en règle, il faut plusieurs semaines pour que cela soit pris en compte, donc entre temps, un expatrié bien préparé aura pris le soin de souscrire une assurance santé privée qui pourra le couvrir en cas de besoin... Beaucoup d'assurances-santé privées destinées aux voyageurs ne couvrent pas tous les frais relatif à l'accouchement, mieux vaut se renseigner avant et voir ce qui est couvert ou pas. Généralement l'assureur vous conseillera d'accoucher dans votre pays et de partir ensuite.

Bon, il s'avère que la charmante personne n'a pas de visa pour le Canada et compte régulariser sa situation sur place. Je tiens à préciser que je ne travaille pas pour Immigration Canada mais je sais qu'ils ne régularisent qu'à certaines conditions. Le visiteur lambda qui n'est pas réfugié politique n'aura pas de traitement de faveur, il sera renvoyé dans ses pénates et on lui demandra de faire les démarches appropriées pour obtenir son visa. Note aux Benêts: venir de la France, même avec tout ce qu'on peut lui trouver de problématique, ne vous donne pas un statut de réfugié politique... Si Immigration Canada fait suer les candidats au départ avec moults démarches, visites médicales, tests de langues et demande à ce vous ayez un minimum d'argent de côté ce n'est certainement pas pour fournir gratos des visas à tous les touristes qui trouvent le coin sympa et décident de rester...

Donc, en admettons que vous soyez vraiment, mais vraiment décidé à tout risquer pour débarquer au Canada sans papiers... Comment accouche-t-on? Ben comme partout ailleurs il y a plusieurs options:

- on peut accoucher en urgence à l'hôpital, ils vous accueilleront sans soucis, ils ne sont pas sans coeur au point de vous laisser accoucher sur le parking. BC Women's Hospital, la plus grosse maternité de la province vous demandera par contre de payer 15000 dollars en caution (non il n'y a pas de zéros en trop)... Des fois que vous ayez besoin de soins particuliers, d'une opération ou que le bébé nécessite un séjour en soins intensifs. Les frais s’additionnent vite et vous pouvez vous retrouver dans la situation de ce couple d'Australiens qui ont eu le malheur d'accoucher très en avance lors de leurs vacances... Coût total: plus d'un million... Tu parles de vacances ! Bref, soit vous avez gagné au loto, soit vous votre oncle d'Amérique vous sauve la mise ou vous vous retrouvez endetté à vie...

- on peut accoucher avec une sage-femme non reconnue. Il en existe quelques unes qui pratiquent des accouchements non-réguliers. Elles ont le coeur sur la main et savent généralement gérer... Par contre, ça veut dire accoucher obligatoirement à la maison, avec la possibilité de devoir aller à l'hôpital en cas de problème ou si une péridurale est réclamée à cor et à cris... Les sages-femmes non reconnues ne sont pas couvertes par le système de santé ni par les assurances privées et du coup vous donneront une facture d'environ $2000 pour un accouchement normal à la maison, même si elles doivent vous transférer à l'hôpital parce que vous avez décidé qu'une péridurale serait plus sympa...

- on peut accoucher non-assistée. Certaines femmes en font le choix. Ca veut dire faire tout soi-même et assumer les risques pour sa santé et pour le bébé.  Pas de péridurale, pas de suivi post-accouchement ... Après tout les femmes accouchent de bébés depuis longtemps et certaines survivent très bien sans avoir besoin d'aide médicale. C'est l'option la moins coûteuse... Bonus: si le temps le permet, vous pouvez accoucher sous un arbre dans le parc, ou sur la plage ! Je connais des gens très bien qui ont fait ce choix. Par contre ils s'étaient préparés pendant un certain temps, ce n'était pas quelque chose d'improvisé...

Naissance dans l'eau, non-assistée: http://saudibirthstory.blogspot.ca/

Donc au final... Avec papiers et couverture, tout est pris en charge y compris si des soins spécifiques sont nécessaires. Sans papier ni couverture, c'est à vos frais et très souvent à vos risques et périls...

Les facteurs à prendre en compte avant de s'expatrier quand on est en cloque:

1- L'argent ne pousse pas sur les arbres à Vancouver, je vous assure j'ai vérifié...
2- Les emplois ne poussent pas sur les arbres non plus. La crise est mondiale, ouvrez un journal... Je connais plein de gens très bien, en règle, qui parlent couramment Anglais qui n'en trouvent pas facilement en ce moment...  A l'aéroport c'est marqué "Bienvenue à Vancouver" pas "Bienvenue en Eldorado".
3- Les agents d'immigration ne sont pas des philanthropes accommodants, les règles sont les mêmes pour tout le monde. Pas de papiers = retour au bercail une fois le délai de votre visa touriste passé. Dans certains cas vous pourrez obtenir une prolongation d'un mois, sous réserve que vos finances soient assurées. Par contre, pas de couverture médicale, ça c'est à vos frais.
3- Vancouver est une des villes les plus chères du monde, il y a des articles à ce sujet partout... tapez Vancouver + coût de la vie dans Google. De rien.
4- Maintenant que vous avez un bébé et qu'il faut bosser pour rembourser ce que vous devez à l'hôpital ou à la sage-femme, il faut aussi trouver une nounou. Crèche ou nounous ne sont pas gratuites non plus, pas subventionnées non plus sauf si vous êtes, là-encore, dans un cas bien particulier comme réfugiée politique. Une nounou vous coûtera en moyenne entre 1200$ et 1500$ par mois, et souvent il faut fournir les repas...
5 - Les compagnies aériennes n'aiment pas particulièrement faire voler des dames très enceintes... Elles ont le droit de vous refuser l'accès à bord du vol. Et pour continuer dans les mythes, elles ne donnent pas de billets à vie à votre bébé s'il naît en vol...Vous aurez juste tout un tas d'autres personnes qui vont vous détester...
6 - Un bébé, même sympa et peu demandant, ça va vous coûter des sous et du temps. Pas vraiment idéal si on essaie de trouver un boulot, un logement et reconstruire une vie...

Bon on compare vite fait avec la France:

1- L'accouchement de base sera pris en charge par la sécu, et les dépassements d'honoraires en France restent raisonables comparés à ce qu'on peut payer ici si on est pas couverts...
2- Vous aurez surement de la famille et des amis pour vous aider les premières semaines avec le nouveau-né
3- Si vous êtes Français, pas de risque qu'un agent d'immigration vous raccompagne à la frontière de votre propre pays...


Petite précision : de nombreux expatriés s'en sortent très bien avec un peu de préparation. Il y en a un certain nombre qui accouchent ici chaque année. La très grande majorité ont fait leurs devoirs et surtout leurs démarches. Leurs papiers sont en règle, ils sont couverts et la vie est belle! Parfois, prendre un peu de temps pour préparer son grand départ fera toute la différence entre une expérience réussie et un retour à la case départ plus fauché qu'avant...

L'Ambassade du Canada à Paris peut répondre aux questions et vous expliquer les démarches à suivre pour obtenir vos papiers. Entre-temps, la France n'est pas le tiers-monde et offre toute ce qu'il faut pour accoucher d'un bébé. Bonne naissance !

0 commentaires:

Météo


Archives du blog