mardi 11 mars 2014

Des envies de printemps et de jardin


Ces derniers jours ont un avant-goût de printemps... Dimanche nous avons pris la voiture pour aller jusqu'à Delta pour acheter des graines pour le jardin et récupérer des cocons d'abeille.




L'année dernière le jardin est resté plus ou moins en jachère vu notre déménagement tardif. Cette année, après avoir passé trop de temps enfermée à travailler, j'ai envie de replonger les mains dans la terre et de lâcher la bride sur ce jardin un peu trop policé... J'ai des envies de roses anciennes, emmêlées avec des clématites et des gloriosas... des bacs débordants de salades et de radis, de rangs de haricots et des plate-bandes d'herbes aromatiques pour la cuisine et les tisanes. Un jardin un peu sauvage, un peu fouillis...

J'ai envie de prendre mon thé du matin pieds nus sous l'arbre à papillons... de reprendre un peu de soleil. Manger des salades et des tomates de mon jardin à midi...



  Ces derniers jours, j'ai cru perdre ma grand-mère, à des milliers de kilomètres et appris le décès d'un monsieur qui m'a appris beaucoup de choses sur la vie dans la forêt tempérée humide, de la meilleure façon de faire griller un saumon, à comment utiliser une hache... La tristesse d'être loin ou celle presque pire, d'être passée à quelques mètres de la maison où le vieux mentor a fini sa vie, est parfois un boulet qu'on traîne à longueur de journée. Le genre de boulet qui me fait perdre mes bonnes résolutions de perdre du poids pour aller faire cuire un gâteau (avec gluten et avec sucre...) juste avant d'aller au lit. Comme le jardinage, l'art délicat de la cuisine est presque une pratique méditative.

Notre minuscule jardin-terrasse à Kits a toujours été un réconfort quand des moments difficiles se présentaient. L'immense jardin encore en jachère de notre nouvelle maison est un canevas où créer une nouvelle oasis de plaisir pour tous les sens. J'ai hâte d'entendre les abeilles bourdonner dans les fleurs pendant que je transplante de nouvelles variétés d'herbes aromatiques. Le printemps... cette année je l'attends avec encore plus d'impatience, malgré un hiver qui fut étonnamment doux et peu pluvieux.

Les premiers graines ont été semées ce weekend et les premiers semis mis à germer dans la cuisine. Il va falloir que je fasse une descente à la jardinerie pour récupérer quelques nouvelles variétés... Le printemps est à nos portes !

1 commentaires:

Olivier a dit…

Je vois que nous avons les mêmes envies et les mêmes activités. C'est une période de jardinage intensif (et de semis) en ce moment chez nous.

Avoir peur pour ses proches, à des milliers de km, c'est très difficile. Je suis maintenant à 20 km de ma grand-mère (de 91 ans), et j'apprécie chaque visite.

Météo


Archives du blog