jeudi 23 août 2007

Avec Netvibes, ne cherchez plus votre Velib' !

Les parisiens se sont rapidement habitués à un nouveau venu dans leur paysage urbain : le Velib’. Ce vélo se loue à une borne pour de courts trajets dans la capitale. A quand un Paris qui ressemblerait Amsterdam ? (les vélos à Amsterdam çà ressemble plutôt à ça).

Comment ça marche ?

« Les stations sont réparties dans toute la capitale et les vélos à disposition sont en libre-service. Il faut disposer d’une carte magnétique permettant de s’identifier auprès de la borne. Il en existe trois différentes : de un an –que l’on peut associer à son pass Navigo-, une semaine, ou un jour. Toutes offrent la possibilité d’effectuer un nombre de trajets illimité sur toute la durée de l’abonnement. Reste à suivre les instructions sur la borne et choisir son vélo (pour une souscription valable un an, il suffit de passer sa carte sur le point d’attache du vélo). Vous pourrez le déposer plus tard à n’importe quelle station, distantes les unes des autres de 300m environ. Au cas où il n'y aurait plus de place, vous obtiendrez 15 minutes supplémentaires pour vous rendre à une autre borne en «bipant» votre ticket. »

Source : Libération

Combien ça coûte ?

« Il existe trois formules d’abonnement. À l’année, la carte coûte 29 euros. Le ticket Velib une journée est à 1 euro et celui de sept jours à 5 euros. La première demi-heure est gratuite. Ensuite, la tarification se fait à la demi-heure et est la même quel que soit le mode d’abonnement choisi au départ. Pour une demi-heure supplémentaire, comptez 1 euro, pour la deuxième, deux euros. À partir de la troisième, il vous en coûtera 4 euros par demi-heure. »
Source : Libération

Pour les geeks

Si vous aussi vous avez craqué pour Vélib’ et que vous souhaitez savoir en temps réel s’il reste des vélos disponibles à votre borne préférée et qu’en plus vous êtes un geek utilisateur de Netvibes, ce petit widget vous permet désormais de savoir en temps réel la disponibilité des vélos à votre borne préférée. Ce widget fonctionne avec Google maps et se synchronise en temps réel.

0 commentaires:

Météo


Archives du blog