vendredi 25 janvier 2008

Hissez les voiles !

1 commentaires:

Verna a dit…

Bonjour,

Je me permets de vous contacter, car j'ai déposé 2 systèmes touchant votre secteur, je viens vous les présenter :

1°/ Un concept de voile libre autoportée améliorant celui publié dans "hissez les voiles" publié sur mon site :

http://inventions.a.verna.free.fr/voile.htm

Mon système est préférable à celui de "Skysails" : publié ici : http://www.generali-avenir.com/Skysails , en ce sens qu’en cas de baisse de vent, la voile, autoportée, ne peut tomber à l’eau, car elle est portée par un/des gaz plus légers que l'air, cela évite les pertes de temps inhérentes à la récupération de la voile gorgée d’eau, ou à l’emmêlement de celle-ci dans l’hélice de propulsion.

2°/ Une d'hydrolienne de gouvernail, en voici la description:

Mon système consiste à placer une hydrolienne sur le gouvernail d'un voilier dépourvu de moteur thermique, un peu comme une dynamo sur un vélo.

Cette hydrolienne rechargera une batterie, et permettra au voilier d’avoir l’électricité par la pose très simple de cet appareil (trois trous dans le gouvernail, et deux boulons/écrous).

Outre l’avantage d’avoir l’électricité à bord, cela permettra au bateau de se sortir de mauvais pas en cas de baisse de vent, car de générateur, l’hydrolienne se transforme en moteur par le basculement d’un contacteur, cela permet les manœuvres portuaires, etc……
Pour les gros voiliers, le principe reste le même, hormis la puissance de l’hydrolienne dotée d’une gestion plus fine de la charge, qui sera régulée en fonction du ratio désiré "charge des batteries/vitesse du navire".
L'électronique actuelle permet de gérer très aisément la prise de force antagoniste à la vitesse.
D'autre part, un système de relevage hydraulique permet de mettre hors d'eau l'hydrolienne : soit volontairement quand la vitesse est privilégiée, soit automatiquement quand les batteries sont chargées.
Cette innovation, montée sur un gros voilier, permet à celui-ci de s'affranchir d'un moteur thermique de propulsion, en cas de problème, (manque de vent, dérive vers des écueils), et au cas où les batteries seraient déchargées, un groupe électrogène est mis en route pour sauver la situation.
Ce système est visible sur mon site : http://inventions.a.verna.free.fr/pagehydrolienne.htm Si vous désirez de plus amples informations, je reste à votre disposition.

Je cherche un/des industriels pour développer ces concepts.

Si vous désirez de plus amples informations, je reste à votre disposition.

Merci d'avance,

Cordialement,

Christophe Verna 05.56.29.06.97

Météo


Archives du blog