jeudi 24 janvier 2008

Le retour des cargos à voile ?

J’en rêve depuis longtemps : le retour des grands cap-horniers à voiles… en attendant, le premier cargo tracté par cerf-volant s’est élancé pour une traversée transatlantique. Le MV Beluga Skysails pourra ainsi économiser du carburant et ouvrir la porte à de nouvelles alternatives écologiques pour le transport maritime. Quid des autres options ? Comme le souligne Nathalie Jouat dans son article pour NaturaVox, on a oublié les Turbovoiles, invention qui avait équipée l’Alcyone, un des fleurons de la flotte du regretté commandant Cousteau. Ces turbovoiles pourraient équiper sans problèmes bon nombre de cargos dans les années à venir :


Il est parti, ca y est ! Il a mis les voiles et c’est le cas de le dire. Le premier cargo à voile, le Beluga de SkySails s’est élancé pour une transatlantique sans précédant avec sa petite voile de 160m², en guise de cerf volant. En fonction du vent, cette voile lui permettra d’économiser de 10 à 35% de carburant.

« Ce n’est pas énorme », me direz vous dubitatif, mais « c’est pas mal », m’empresse-je de vous répondre.Et pour gagner toujours plus de carburant, il existe la TurboVoile.


C’est le Commandant Cousteau qui a révélé cette drôle d’invention aux yeux du monde. Un cylindre rotatif placé sur le pont d’un bateau, tournant grâce à la force du vent, sa rotation créant de l’énergie. C’est le principe de la portance que l’on exploite ici, ainsi que l’effet Magnus qui définit la trajectoire courbe d’un projectile lancé en lift (comme au tennis !). Bon c’est compliqué, mais ca fonctionne et ce fut exploité grandeur nature sur l’Alcyone, le bateau de l’Homme de la mer au bonnet rouge.


Avec le prix du baril à 100 dollars, gageons que des inventions de la sorte se développent plus rapidement que prévu … tant mieux !


En attendant que les beaux cap-horniers refassent leur apparition, pourquoi pas des cargos à turbovoiles et à cerf-volants ? Ca ferait plaisir aux écolos et aux enfants et ça allégerait les frais de carburant, je suis certaine que l’ami Hugo Verlomme adorerait voyager sur un cargo à cerf-volant…


PS : pour ceux qui n’osent pas poser la question, l’effet Magnus est décrit dans
Wikipedia, ici

1 commentaires:

Shabnam a dit…

bonne info, je ne savais pas du tout que ça se faisait...
dire que depuis ma soeur et sa famille ont déménagé à montréal j'envisage d'y aller en cargo pour ne pas à devoir toujours prendre l'avion.

un cargo à voile serait encore mieux!

Météo


Archives du blog