mardi 25 mars 2008

Une révolution pas si tranquille ?

Photo de Eric Lafforgue


Le souffle d’Alexandra David-Néel plane tandis que je relis encore une fois les dernières pages de « Sous une Nuée d’Orages », une autre guerre, une autre époque, mais les hommes n’ont finalement que bien peu changé depuis.

Ces derniers jours on parle beaucoup de la révolte des Tibétains contre les autorités chinoises.
Si cela fait des années que le Tibet subit l’invasion et l’assimilation forcée de l’Empire du Milieu, la non-violence avait plus ou moins prévalu jusque là. Le Bouddha et ses principes y sont pour beaucoup.

Ce qui me fascine c’est que dans ces périodes troublées où l’intégrisme religieux semble refaire surface de toutes parts, les moines bouddhistes, réputés pour leur calme et leur non-violence, font eux-aussi leur révolution. Après les moines Birmans, les moines Tibétains ...

On se rappellera que dans le cas du Tibet ce n’est pas inédit : un premier soulèvement dans les monastères tibétains s’était soldé par un bain de sang et par la fuite vers l’Inde du Dalaï Lama. Aujourd’hui il semblerait que les moines en aient ras la robe safran. Pour un peu on va les voir utiliser les techniques de Shaolin contre les chars dictatoriaux ! Après Shaolin Soccer, Shaolin Tanker ?

Tout cela me laisse songeuse… Une nouvelle guerre des religions va-t-elle avoir lieu ? Peut-être pas une guerre Chrétiens contre Musulmans comme tout le monde s’y attend mais une guerre entre bouddhisme et communisme ? Robes safran contre junte militaire ?

Ma petite dame, tout fout vraiment le camp, si même les moines non-violents se mettent à jeter des pavés dans la marre, on n’est vraiment pas sortis de l’auberge asiatique !




Pour de belles images du Tibet et un peu de douceur et d’espoir, jetez un œil sur le DVD de la belle Priscilla Telmon « Voyage au Tibet Interdit », sur sa dernière expédition Hanoi-Lhassa-Calcutta.

1 commentaires:

Nicolas a dit…

Tu as écrit ce post il y a près de dix jours déjà et ça m'a rappelé l'existence de ce film "Voyage au Tibet interdit", et l'envie que j'avais de le voir auparavant, depuis très longtemps. En effet cela faisait bien longtemps que je connaissais l'existence de ce film, mais jusqu'à très récemment, je n'avais pas encore eu assez d'envie ni de courage pour me le procurer ou le regarder vraiment, à cause peut-être d'une trop douloureuse et étrange nostalgie par rapport à ce que j'imagine être mon idéal de vie tibétaine, à cause aussi peut-être dans une bien moindre mesure d'un peu trop de possessivité dans mon amour de la montagne qui m'empêchait d'avoir assez d'envie de regarder assez sereinement la joie que d'autres peuvent éprouver au milieu de celle-ci (surtout les montagnes du Tibet que j'affectionne particulièrement), et enfin peut-être beaucoup à cause de quelques peurs plus ou moins floues liées à ce voyage très aventureux. Mais bon, il faut croire qu'enfin, j'étais prêt à regarder sereinement et joyeusement ce film, puisque je l'ai acheté hier, et je l'ai regardé hier soir avec une joie intérieure ininterrompue. Ce film "Voyage au Tibet interdit" devient mon film préféré parmi toute la liste des films publiquement connus en ce ce monde ici-bas(!), et d'une certaine manière (merveilleuse) il va changer complétement ma vie! Sans vouloir faire de jeu de mot avec le mot "joy" qui est une partie de ton nom de famille, je signe quand-même ce commentaire par ce mot: JOIE

Météo


Archives du blog