dimanche 27 avril 2008

Gourmandise de weekend pluvieux : poulet aux cœurs d’artichauds, pruneaux, raisins de smyrne et érable

Il fait gris ce dimanche, malgré un samedi ensoleillé et chaud.
Samedi, petit détour par les
Amis du Fromage, histoire de faire une orgie de Comté et de Camembert, avant d’aller déguster une petite glace sur la plage, envahie par des jeunes aux hormones en ébullition.

Ce matin, la grisaille est de retour. Nous sommes allés faire un tour à Granville Island, faire une apparition à la cérémonie de bénédiction du saumon pour son retour en mer, manger un bout sur le pouce au marché et acheter des petites plantes pour le balcon. Un weekend tranquille finalement, tandis que de l’autre côté de l’Atlantique le petit beau-frère embarque pour la Chine et de nouvelles aventures !

Pour accompagner ce weekend tranquille, mi-figue, mi-raisin, voilà une de mes recettes, petite variation sur le traditionnel poulet aux pruneaux…
Quoi qu'il faut acheter ?
  • Aiguillettes de poulet pour 4
  • 1 cube de bouillon de poulet
  • Clous de girofle et graines de coriandre
  • 1 bel oignon et une gousse d’ail
  • Une boîte de cœurs d’artichauts
  • Une bonne poignée de raisins secs et de pruneaux d’Agen
  • 4 cuillères à soupe de sirop d’érable
Diluer un bouillon-cube dans un bol d’eau bouillante, parfumer de quelques clous de girofle et de graines de coriandre, rajouter au mélange les raisins secs et les pruneaux pour les faire gonfler, ainsi que l’ail pressé ou haché.

Faire revenir les oignons dans un peu d’huile d’olive, puis ajouter les aiguillettes de poulet et les faire dorer. Lorsque les aiguillettes sont dorées, arroser le tout de sirop d’érable.

Arroser le poulet avec le bouillon aux raisins secs et aux pruneaux, puis diminuer le feu pour faire revenir doucement le mélange, ajouter les cœurs d’artichauts et laisser cuire 10 15 minutes à feux doux.

Servir avec un mélange de riz sauvage et basmati, saupoudré de coriandre fraiche hachée.
Bon appétit :-)

0 commentaires:

Météo


Archives du blog