mardi 27 mai 2008

Saving Luna : des orques et des hommes

Que se passe-t-il lorsqu’une orque sauvage tente de faire ami-ami avec les hommes, pas pour de la nourriture, mais juste pour avoir de la compagnie ? Les hommes devraient-ils l’accueillir ou lui tourner le dos ?

SAVING LUNA est l’histoire vraie d’une telle orque, surnommée Luna. En 2001, alors qu’il n’était encore qu’un bébé, Luna s’est retrouvé isolé dans Nootka Sound, sur la côte ouest de l’île de Vancouver, à plus de 200 miles de sa famille. Les orques vivent toute leur vie au sein de leur famille mais Luna s’était perdu.

Sans les autres membres de sa famille, Luna a tenté de se lier à des hommes. Mais la loi et la science ont indiqué à ceux-ci de se tenir à bonne distance. Cependant, le même instinct social qui a poussé Luna à rechercher des compagnons chez les humains, a poussé ces derniers à rechercher son contact, en dépit de la loi.

Quand Luna s’est rapproché des humains, il est devenu à la fois révéré et craint. Pour les membres de la Nation Mowachaht-Muchalaht il était l’incarnation de leur chef qui venait de décéder. Pour les navigateurs il était un copain pataud. Pour les écolos il était une cause à défendre. Pour les scientifiques, il représentait des soucis et pour les officiels, il était un danger. Tandis que les conflits et la controverse commençaient à entacher les eaux calmes de Nootka Sound, Luna devenait un symbole de la beauté la plus sauvage de notre monde : facile à aimer, difficile à sauver.

Luna est mort en mars 2006, sans avoir rejoint sa famille, en jouant avec l’hélice d’un bateau-pilote. Malgré tous les efforts de ses amis et de ses ennemis, probablement à cause de cet engouement des hommes pour les animaux familiers, sans doute parce qu'ils n'ont jamais appris à mettre leurs désirs d'amour inconditionnel de côté...

Pour ceux qui ont vécu le succès de la réintégration de Springer[1], un autre bébé orque perdu, dans sa famille, l'histoire de Luna est un incroyable gachis.

Les deux journalistess qui ont couvert les évènements autour de Luna ont réalisé un documentaire sur cette histoire, un documentaire qui a remporté de nombreux prix, dont le récent prix du film canadien au festival du film « Projecting change » de Vancouver :



[1] Une vidéo du retour de Springer est disponible sur orca-live

0 commentaires:

Météo


Archives du blog