jeudi 19 juin 2008

Hobbits en quête d'un terrier à Vancouver : mode d'emploi



Nous revoilà partis à la chasse au terrier. Nous visitons actuellement des maisons, dans l'espoir de se trouver un trou de hobbit assez grand pour accueillir les visiteurs qui vont commencer à arriver par chez nous.

On passe donc des heures à scruter les annonces sur craigslist, puis on fait la "line-up" aux "open-house" et on affronte des "landlords" Lituaniens, vaguement mafieux qui veulent nous refourguer un "basement" sans lumière tout en nous agressant !

La chasse au logement reste tout de même plus simple ici qu'à Paris. les règles du jeu sont claires, généralement ce sont les premiers arrivés les premiers servis. On vous demande des références (généralement le landlord précédent suffit, sinon le numéro de téléphone de votre boss pour s'assurer que vous n'êtes pas un délinquant échappé de mantes-la-trop-belle), une moitié de loyer comme dépot de garantie, le mois en cours et c'est parti mon kiki.

Avec la bulle immobilière de Vancouver, les landlords demandent de plus en plus un bail signé de un an, histoire de pouvoir augmenter tranquillement le loyer tous les ans. On trouve de moins en moins de location au mois comme ça se faisait beaucoup il y a quelques années. Sinon, assez peu de paperasse à remplir et généralement assez peu d'emmerdements. Notre landlord actuelle, qui est en fait une landlady, est très sympa et en cas de petites réparations, elle s'occupe de tout.

Histoire que mon geek ait son bureau et aussi histoire de se faire plaisir, nous cherchons dans les maisons. Ici, beaucoup de maisons sont séparées en niveaux, un "basement", ou demi sous-sol, le "mid-level" et l'étage. On trouve donc souvent un appartement à chaque niveau, ce qui permet au propriétaire de disposer d'un crédit d'impôt. (S'il y a une seule résidence dans la maison, il paiera plein pot, c'est aussi ça la politique de "densification"). C'est dans une telle maison que l'on trouvera les amis Cam et Mimi (au mid-level) avec Elo et Mat (à l'étage) et un affreux Allemand grincheux au basement (je ne compte pas le racoon qui lui squatte le jardin). On ne va se plaindre, généralement il y a de l'espace et les maisons ont souvent en plus un "deck", une sorte de terrasse/gallerie, et un tit jardin pour faire les barbecues l'été.
Bilan de nos explorations : déjà deux maisons de visitées, deux autres à visiter samedi et une lundi. (celle qui nous parait pour le moment la mieux) De quoi nous occuper ces prochaines semaines entre deux concerts, la fête de la Saint-Jean et une pièce de théatre. (Le festival Bard on the Beach pour les amateurs de Shakespeare...)

Samedi on ira se remettre de nos émotions en fêtant le solstice d'été chez ma collègue Tasha avec tout un tas d'autre people connus ou moins, histoire de s'habituer aux barbecues vancouvérites... C'est quand même moche notre vie ! (et encore je n'ai pas parlé des gelatos dégustées sur la plage cet aprem'...) Sur ce, mon geek et moi allons nous renseigner sur les barbecues, en prévision de la suite...

0 commentaires:

Météo


Archives du blog