mardi 10 juin 2008

J’adopte des lombrics…

Je vais vraiment finir avec une arche de Noé sur mon balcon… Après la ruche et l’abreuvoir à colibris, je vais installer des vers de terre sur mon balcon. Pour quoi faire et buerkk me direz-vous ? Ben simplement parce que mon homme et moi allons désormais faire du lombricompostage[1], un moyen simple, efficace et inodore de composter ses déchets alimentaires et verts. Mon geek et moi avons constaté le volume grandissant de nos poubelles avec un peu d’appréhension à l’idée que tout ça allait se retrouver dans une décharge. Comme nous consommons pas mal de fruits et de légumes, le compostage paraissait une bonne idée, sauf que nous n’avons pas de jardin pour le moment. Je me suis donc mise à la recherche de la solution la plus appropriée à notre situation et le lombricomposteur a atterrit en tête de ma liste. Mais où en trouver à Vancouver ? En France il y a Vers-la-Terre et Nature et Découvertes qui distribuent le Can-o-Worms, mais ici ??? Finalement la solution s’est présentée d’elle-même. En allant faire un tour à mon magasin de jardinage pour récupérer un pot pour rempoter mon rosier et quelques outils supplémentaires je tombe sur une pub de la ville de Vancouver, ils financent un programme de composteurs pour les urbains en appartements. Pour la somme modique de 25$ le pékin moyen a droit à deux heures d’atelier pour apprendre à composter ses déchets avec l’aide des p’tits vers et à un composteur rempli de vers, prêt à l’emploi.Me voilà donc inscrite à un atelier « je composte mes déchets » !L’avantage du fameux composteur c’est que ça donne un excellent terreau pour les plantes (à mélanger à de la vermiculite ou du sable), et une espèce de jus, le « worm-tea », qui sert d’engrais/fertilisant bio. Tout se recycle ! Apparemment les vers n’ont pas besoin de beaucoup d’attention, du moment qu’on leur met des déchets à consommer régulièrement ils sont heureux ! D’après les utilisateurs, il n’y a pas d’odeur désagréable et le composteur en lui-même ne prend pas forcément beaucoup de place, donc parfait pour un petit balcon urbain. (Je le camouflerai derrière le rosier du coup) Nous allons réduire considérablement le volume de nos poubelles et du coup notre empreinte carbonique, tout en produisant du terreau et de l’engrais pour mes tites plantes ! Un ami du Nord m’a conseillé d’ajouter du kelp ou d’autres algues de temps en temps à mes déchets pour enrichir le terreau en nutriments marins, souverain pour les fleurs parait-il !.

Plus d'infos pour ceux qui seraient tentés:Le programme de compostage de Vancouver
Vous pouvez aussi appeler la «hotline » du compostage urbain au 604-736-2250 pour vous inscrire pour un atelier et acheter un composteur.

[1] J’en avais parlé sur ce blog, ici

4 commentaires:

Cez a dit…

Tu vas faire des ver heureux!!!! moi je dis...BRAVO

Amandine Delplanque a dit…

Bah je voulais les mêmes dans la cuisine mais mosieur loutre à du mal à se faire à l'idée...grand père loutre aussi d'ailleur, mais plus pour une question de place...

ceci dit...ils vont passer l'hiver sur le balcon sans geler les lombrics ?

Et qund vous ne serrez pas là...qui va les nourrir ?

Voilà ce qui m'avait arrêté en plus des Môsieur pas courageux de la maison qui ont peur du Lombric...

ah ah ah ah

Dame Loutre toujours en pleine interrogation sur l'élevage du lombric...

splich splach et plouf

Loutron Glouton a dit…

Ben vu qu'on va déménager bientôt les lombrics passeront l'hiver au chaud dans la cuisine. le lombricomposteur ne sent pas, les tit vers ils sont bien chez eux donc ils ne se sauvent pas et pis le composteur de la ville de vancouver n'est pas aussi gros que celui de can-o-worms, donc pour nous aucune raison de ne pas les adopter les pauvres bêtes. Avant de partir en vacances on leur mettra une provision de kelp et d'qutrs trucs, apparemment ils peuvent survivre jusqu'à un mois sans avoir besoin d'assistance... mais chez la famille loutre vous avez un jardin, donc plus facile de faire un compost tradi. Pis nous on a pas de petits loutrons curieux qui risqueraient d'aller patouiller dans les vers ! hi hi hi !!

Jean-Marc a dit…

Bonjour,

Le vermicompostage semble fonctionner vraiment bien! En effet, même si vous ne respectez pas parfaitement toutes les règles, ça fonctionne pareil! J'ai "hérité" d'un bac avec la litière pas vraiment bien préparée (trop petite) et l'alimentation des vers mal faites (trop de nourriture, pas enfouie dans la litière), mais les vers semblent quand même se porter à merveille depuis les 2 dernières semaines. Je m'assure juste que le tout reste bien humide pour que les vers restent bien confortables.

Les vers sont sensés manger à peu près leur poids en nourriture à chaque jours. Ce qui veut dire que les miens devraient en avoir encore pour a moins 2 semaines de nourriture ;)

Ça ne prend pas beaucoup de place, ça ne demande pas beaucoup d'entretien, et ça ne dégage pas d'odeurs.

Si vous voulez suivre l'évolution de mon installation, partager votre experience, ou demander des renseignements, n'hésitez pas à passer voir ici: http://www.spaggiari.org/blog6.php/Vermicompostage/

Pour le moment ils sont moi aussi à l'intérieur car je doute qu'ils survivent au gel exterieur, mais ils devraient passer le printemps dehors...

JM

Météo


Archives du blog