lundi 17 novembre 2008

Couleurs et Saveurs de Montréal

C’est toujours un plaisir de retrouver l’ambiance si particulière de Montréal et ses habitants. J’ai passé une bonne semaine en compagnie de l’ambassadrice de la Martinique, Annie-Claude. Même si le boulot m’a pas mal occupé, nous avons quand même trouvé un peu de temps pour rencontrer du monde, diner et bruncher avec des amis et errer avec délices chez Qui Lait Cru, la fromagerie du Marché Jean Talon, à goûter des fromages locaux et à acheter Reblochons et Comté pour les amis de Vancouver.



Annie-Claude et moi avons enfin pu aller manger au Fou d’Epices, un petit resto où nous sommes cassés le nez au moins 4 fois dans le passé (trop tard, trop tôt, pas le bon jour…). Le résultat a été à la hauteur de nos espérances : une cuisine fine et savoureuse et pas trop chargée. Je préfère quand même la cuisine Thaïe du Salathaï de Vancouver mais mes papilles ont apprécié cette escapade vietnamienne, épicée juste comme il faut.



La Vache qui fait Meuh: restaurant de fromages sur la rue Marie-Anne



Le hasard s’est de nouveau acharné sur moi, je n’ai pas pu rencontrer Olivier et Anne comme prévu depuis deux semaines, car en idiote que je suis, je me suis trompée de resto ! Sous la pluie battante, j’ai fait le trajet jusqu’à la deuxième enseigne de Juliette et Chocolat pour apprendre que le petit groupe de bloggers de Montréal venait juste de quitter les lieux. Arghh !!! C’est la deuxième fois que je viens à Montréal et que je manque une rencontre ! Je dois avoir la poisse !

Je garderai le plaisir de revoir les enseignes rigolotes de Montréal et ses petites maisons colorées. Une question me turlupine depuis des années, pouquoi trouve-t-on au Québec autant de maisons avec des escaliers raides et casse-cou alors que la moitié de l’année il gèle ? Monter et descendre ces escaliers en plein hiver relève parfois de l’exploit Olympique. Je me rappelle encore des expéditions entre la haute et la basse ville de Québec, sur des escaliers raides et couverts de glace, pour aller faire nos courses des la semaine. Au bout de quelques semaines, nous avons renoncé et décidé de nous faire livrer les courses plutôt que de finir avec une jambe en moins… Je me suis toujours demandé qui avait eu une idée si saugrenue pour l’architecture locale ? Si vous avez la réponse je suis preneuse !





Montréal offrait en cette fin d’automne un climat encore doux, même si la pluie est venue un peu nous gâcher le plaisir des derniers jours sans neige. Dimanche, la température a brusquement chuté et j’ai repris le train pour Ottawa avec l’hiver à mes trousses.

Poires du Marché Jean Talon

2 commentaires:

dick shaver a dit…

eh ! incroyable j'ai fait la même photo du restaurant meuhh (près de la rue saint-denis si je me souviens bien)...
ah là là ton article me donne le blues !!! je veux y retourner !!!

Loutron Glouton a dit…

Ah Montréal... Les enseignes me font toujours autant sourire et j'y retourne à chaque fosi avec autant de plaisir :-)

Météo


Archives du blog