mardi 4 novembre 2008

La yourte et le bureaucrate : au pays du Schtroumpf, les nabots sont rois ! - Yurts against French bureaucrats

J’avais évoqué sur ce blog la triste réalité des Français qui souhaitent construire des habitats écologiques dans un pays doté d’une bureaucratie digne des soviets… Et bien la connerie ne connaissant pas de limite, l’administration vient encore de frapper un grand coup.

Ce matin, La Dépèche nous annonce qu’à Arrout, un jeune couple qui avait construit une yourte a été sommé de la détruire avant le 30 du mois. Quel affreux crime ont-ils commis? Apparemment ces hurluberlus souhaitent vivre de façon responsable et écologique. Ils ont
construit quelque chose qui ne détruit pas le paysage, avec des matériaux locaux, ont installé des panneaux solaires et des toilettes compost. Ils seraient même d’accord pour payer la taxe d’habitation. Des nihilistes j’vous dis!

Bref, tout ceci a fortement déplut à la DDEA qui a demandé la
destruction pure et simple de la yourte. Histoire de mettre deux personnes de plus à la rue avant le froid. La bonne nouvelle c’est que le maire et son conseil municipal soutiennent ce jeune couple. La DDEA, elle ne démord pas de sa décision. Il est intéressant de lire les commentaires des lecteurs, qui, pour une fois, ont fait une analyse bien fine de la situation :
"Le cas de la yourte en question est particulièrement intéressant : ce n'est pas une yourte importée de Mongolie, elle a été construite sur place, avec les matériaux du site. Le couple qui l'a construite a travaillé un mois à la filature de Beluès, en Dordogne pour élaborer le feutre ; les perches de châtaignier ainsi que le treillis ont été débités et assemblés sur place ; un artisan menuisier a réalisé le cercle du dôme. Tous les matériaux sont naturels et écologiques. De plus, chauffage au bois, panneaux solaires pour l'éclairage, source , toilettes sèches, compost... Le nec plus ultra de l'écologie et du développement durable. Il est utile de rappeler que la DDEA est un service déconcentré de l'Etat, précisément du Ministère de l'écologie et du développement durable!!! (et oui, c'est rigolo hein?!!!) Il est utile aussi de rappeler que, outre l'application du droit des sols (code de l'urbanisme) au nom de quoi la yourte serait démontée, le droit au logement est aussi une mission essentielle de ce même Ministère!!! (c'est marrant n'est-ce pas?!!!)"



Ouaip, malgré le Grenelle de l’Environnement, malgré les tentes du Canal Saint Martin, certaines choses ne changent pas en Douce France…


Je connais un jeune couple qui envisage, lui aussi, de se
construire une habitation écologique, yourte ou autre, ne pouvant s’offrir le luxe d’un crédit pour l’achat d’une maison plus conventionnelle et plus gourmande en carbone. Que leur reste-t-il ? Attendre désespérément un logement HLM en région parisienne ou faire leurs bagages pour l’Ouzbékistan ?

Toujours dans la même veine, je viens de lire dans Le Monde que des gens du voyage ont été sommés d’aller camper ailleurs car ils se trouvaient sur la route que devait emprunter notre président. Les nabots frappent encore ! Pendant que les rêveurs perdent leur toit rond ouvert sur les étoiles, les avocats se battent pour savoir si une poupée vaudoue porte bien atteinte à la dignité de la fonction présidentielle

Moi, je trouve ça très joli une yourte, bien plus qu’un affreux pavillon à la Bouygues. Ce qui me désole c’est que le peu de poésie qui nous reste encore soit aussi odieusement piétiné par les “petits”, hommes gris de la République.

Photo by poalamazout



French bureaucracy will always be a great mystery to me. A young couple who built a yurt, with local materials and as many environmentally friendly amenities as possible, has just been summoned to destroy the yurt as it does not comply with official standards of construction.

In a time where sustainability should be the aim of all development, zealous French bureaucrats still live in the nineteenth century. It is funny to note that the division of equipment, who issued this ridiculous sentence, is part of the ministry for sustainable development. The irony is cruel!

Many a citizen cannot afford mortgages for more conventional and more carbon-hungry housing. Yurts could be a sustainable way to house many people, without disgracing the scenery.


The French have also ordered a group of transient people to move off the side of a road where President Sarkozy was to circulate, and the same president asked his lawyers to do their best to get rid of the now- famous voodoo doll that he hates for being such a popular item…


All poetry has left us. In a time where gentle dreamers are evicted from a home with a round roof to watch the stars, I crave our lost capacity to dream.


3 commentaires:

Olivier de Montréal a dit…

Il roulent en 4x4 les gens de la DDEA? Parce que là, franchement...

En quoi ça les dérange, une yourte?

Loutron Glouton a dit…

Surement que quand c'est pas carré ça rentre pas dans leurs cases administratives... Les zélés empêcheurs de tourner en rond be laisseront toujours baba!

oursonne libre a dit…

en france j'habite le departement 93, ou les tentes le long de l'autoroute et du periph sont les plus nombreuses, et je me dis que Sarko doit avoir des vitre teintées pour ne pas les voir
Pour la yourte, il n' a pas que ca qui derangent la DDEA, ils sont au carrés quand cela les arrangent, et ils aiment bien profiter du petit pouvoir que leur donne leur administration. Une sacré bande d'imbéciles je dois dire, mais voila bien l'administration francaise
Pour l'instant à Seattle, j'évite au moins la DDEA

amitiés

Météo


Archives du blog