mardi 3 février 2009

Home sweet home

De retour au bercail après quelques jours de travail intense à Ottawa, où il faisait un froid à geler les miches des pingouins. Je n’ai pas pu, comme le veux la tradition, aller patiner sur le Canal Rideau, qui se transforme en cette période de l’année en patinoire de 8 kilomètres, avec attractions et cabanes à sucre pour déguster la tire d’érable ou des queues de castor. Mais j’ai pu tout de même profiter des restaurants gastronomiques du Marché Byward en compagnie de mes collègues de travail. Malgré les pires prévisions météo de nos amis d’Environnement Canada, mon vol a atterri sans encombre et j’ai pu marcher tous les jours de mon hôtel à l’université d’Ottawa, admirant les stalactiques de glace sur les façades des maisons en brique typiques de l’Ontario.

Ma conférence s’est déroulée elle aussi sans trop de soucis et les membres de l’équipe étaient satisfaits du résultat. Nous avons pu reprendre notre avion, là aussi sans tempête à l’horizon pour nous en retourner dans nos contrées plus clémentes.

A l’arrivée à Vancouver, dimanche soir tard dans la nuit, nous avons retrouvé la pluie et la grisaille, mais aussi nos plumards respectifs ! Je profite du coup de deux jours de repos, à la maison. L’occasion pour moi de trainer un peu en pyjama en mangeant des gaufres à la banane et en bouquinant sur le canapé…

J’ai pu voir aux infos que l’Europe est moins bien lotie que nous, après les pinèdes dévastées des Landes, ce sont les tempêtes de neige qui frappent. Le prochain qui vient me demander si je n’ai pas trop froid à Vancouver, je vais vraiment rigoler !

Back home after some intensive days of work in Ottawa, where the cold was stark enough to freeze a penguin. I did not get a chance to go skating on the
Rideau Canal, a winter must-do:8 kilometers of ice rink, adorned with a diversity of little huts to go and have maple taffy or beaver tails. I still managed to eat at some of the delightful restaurants of the Byward market with co-workers. Despite the warnings of Environment Canada, my flight landed without a problem and I managed to walk every day from my hotel to the University of Ottawa, admiring the glimmering icicles on the fronts of the typical brick houses of the region.

Our conference went very well and the members of the team were quite satisfied with the results. We managed to board our respective flights and head home without any problems, back to our milder region.

Back in Vancouver, late on Sunday night, we were greeted by the rain, but also by our respective beds! I am now enjoying two days off, at home. Just the perfect time to hang around the house in my pajamas, eating banana waffles and reading on the couch.

I saw on the news how Europe was badly hit by the weather. The next person to ask me if I’m freezing in Vancouver, I will really laugh my head off!

0 commentaires:

Météo


Archives du blog