dimanche 15 août 2010

Un petit tour chez les baleines - épisode 1: Port McNeill et OrcaLab

Je réalise que je néglige de plus en plus ce blog... Tiens ça me rappelle que j'ai quand même deux ou trois trucs à poster ici ! Alors pour faire durer un peu le plaisir, je vais poster nos dernières aventures en plusieurs épisodes.

Il y a deux semaines, le temps était au beau fixe mais mon moral moins. Il n'est pas toujours facile de concilier mon boulot, mes études et ma vie de famille, sans parler du fait que croiser de vieux collègues biologistes me rappelle un peu ce que j'ai laissé tomber pour mener une vie plus "normale" et que, parfois, je regrette un peu...Mais, trève de pleurnicheries ! Vendredi dernier, donc, au lieu de descendre vers les Etats-Unis comme nous l'avions prévu, nous avons finalement mis cap au nord pour respirer les embruns. 

Vendredi soir, nous avons chargé la voiture avec notre matériel et pris la route de Horseshoe Bay pour attraper le ferry qui va sur l'île de Vancouver. Apparemment, la moité de Vancouver avait eu la même idée et nous avons du patienter pour prendre le ferry de 19h30 au lieu de prendre celui de 18h00. Après une traversée sans histoire, nous sommes arrivés sur les coups des 21h30 à Nanaimo, avec encore 4 heures de route devant nous pour atteindre Port McNeill.


La première partie de la route est encore relativement civilisée mais passé Campbell River, nous avons attaqué la portion de la route la plus sauvage: peu de lumières visibles, la forêt omniprésente et les hauts sommets de l'île. La pluie nous attendait de pied ferme et avec la chaleur de ces derniers jours, une brume fantomatique s'élevait de la route, rendant la visibilité presque nulle à certains endroits. Une ambiance digne des films d'horreur dont les ados raffolent.... Heureusement, nous n'avons croisé ni zombies, ni serial-killer, ni monstre des Carpathes... Sur les coups des 2 heures du matin nous avons atteint la charmante petite ville de Port McNeill où un lit chaud nous attendait pour quelques heures de répit.

Port McNeill est une ville de bûcherons et les petits-déjeuners servis au Dry Dock, le café du coin, en sont le reflet: consistants! Le petit passager a amusé les vieux de la vieille qui y tiennent table ouverte pour jouer aux cartes pendant que nous remplissions nos estomacs en prévision de la journée. 

A 9h30 nous avons rejoint Bill et Donna McKay, propriétaires de Naiad Explorer, pour une journée à traquer les mammifères marins autour des petites îles. Cette année, les orques se sont faites rares, pour raison inconnue, tandis que les baleines à bosse ont fait un retour remarqué. Les baleines à bosse ont longtemps été chassées dans cette région et on peut encore voir les vestiges de cette industrie dans la ville presque fantôme de Namu. Elles avaient déserté la région depuis la fin des années 1900. Depuis quelques années cependant, les baleines à bosse reviennent. Quelques femelles reviennent d'année en année avec leurs jeunes. Tant et si bien qu'on commence à les cataloguer.

La richesse des fonds marins y est sans doute pour quelque chose. La biodiversité est étonnante. De nombreux oiseaux de mer, des phoques, des lions de mer, des dauphins, des marsouins, des ours, des loups et divers cerfs profitent de l'abondance de nourriture offerte par l'océan. 


Bill et Donna m'ont fait le plaisir d'un petit détour par OrcaLab. La marée ne nous a pas permis d'accoster pour une visite dans les règles mais j'ai pu échanger quelques mots avec les chercheurs depuis le pont du bateau et leur présenter notre petit passager. Grosse émotion ! J'avoue que les étés passés à observer et enregistrer les mammifères marins me manquent terriblement !


L'après-midi, le soleil a refait son apparition et il faisait assez chaud pour rester en t-shirt sur le pont. Le balet des baleines à bosse nous a occupé jusqu'à notre retour à quai.


Nous avons repris la voiture pour emprunter le petit ferry qui dessert Sointula, la communauté finnoise de Malcolm Island, notre destination pour la nuit. Je n'avais pas remis les pieds à Sointula depuis près de 10 ans...

Toutes les photos de cette première journée ici.

2 commentaires:

Nicolas a dit…

Sympa cette première journée de vos aventures. De plus l'émotion lors de ton passage devant Orcalab est très palpable. Génial.

Loutron Glouton a dit…

Oui, effectivement, c'était très émouvant pour moi ce retour aux sources! Surtout que ces derniers temps, le hasard ou le CCCC (Centre cosmique du contrôle des coincidences) avait placé sur ma route pas mal de gens qui ont travaillé aussi avec les orques et/ou Orcalab...

Météo


Archives du blog