mardi 17 août 2010

Un petit tour chez les baleines - épisode 2 : Sointula, Malcolm Island


En face de Port McNeill se trouve Malcolm Island, l'île des utopistes de Sointula. Cette petite communauté a beaucoup changé depuis les premiers habitants de ce qui était alors une commune, mais un certain esprit demeure. Les habitants passent toujours par la co-op pour faire leurs courses et cette co-op est la plus ancienne du Canada ! 


Les anciens hangars à bateaux ont laissé la place à des ateliers d'artistes...

Mais on trouve encore sur l'île un forgeron qui travaille à l'ancienne, juste à côté de la Living Oceans Society, une jeune association pour la protection des océans et de leurs ressources.


 Sur l'île, on trouve encore quelques fermes, vestiges des idéaux agro-communistes des premiers pionniers Finnois. La plupart des fermiers offrent maintenant le gîte et le couvert aux visiteurs de passage et font leur beurre du tourisme.

En remontant vers la côte nord de l'île, la côte devient bien plus sauvage et on croise régulièrement des biches et leurs faons qui traversent les chemins. Plus rarement, on peut aussi y croiser un ours ou deux. Bere Point est notre destination pour la nuit. Le long de l'immense plage, il est fréquent d'entendre le souffle des orques qui passent dans Queen Charlotte Strait et c'est un lieu de camping bien connu des amateurs de mammifères marins !



Nous montons notre tente et nous préparons une petite popotte avec ce que nous avons glané à la co-op. La nuit sera calme, ponctué par le ressac de l'océan tout proche et le cri des pygargues en chasse. 


 Au petit matin, toujours aucun signe des orques mais notre petit passager explore avec beaucoup de joie la plage. Nous découvrons un cadavre de loutre échoué un peu plus bas qui fait le bonheur des corbeaux et autres charognards. Le cercle de la vie et de la mort est complet ici: on oublie un peu le côté aseptisé de nos vies modernes.


Après avoir remballé notre matériel, nous nous sommes rendus à la pointe de l'île, voir le phare de Pultney Point, l'un des derniers à être opéré manuellement et à être habité. C'est aussi un des seuls endroits où j'ai pu avoir un peu de réseau pour appeler ma famille, car le mariage de ma soeur avait lieu ce jour-là ! Généralement, lors de ce genre de sorties, j'opte pour une déconnexion complète de nos téléphones, ordinateurs et autres modes de communication...

En se promenant autour du phare nous avons découvert une plume d'aigle, ce qui est, pour les Premières Nations du coin, un don de l'animal et un gage de chance... Le petit passager ne l'a pas laché sur tout notre trajet du retour.

Après un dernier petit tour pour saluer les vieux hangars et les ruines de maisons flottantes, nous reprenons le ferry pour Port McNeill et mettons le cap sur Telegraph Cove...


Toutes les photos de Malcolm Island sont là.

1 commentaires:

Anyes a dit…

Malcolm Island semble etre un endroit ideal pour fonder une communaute utopiste.
Merci de nous faire partager vos aventures :-)

Météo


Archives du blog